Le Bangkok Sculpture Center (2)

Une brève histoire de la sculpture thaïlandaise au travers des œuvres du Bangkok Sculpture Center.

BKK SCULPTURE CENTER 1 01

Sur les 4.000 mètres carrés d’exposition sont présentées des sculptures thaïlandaises bouddhistes  datant du 15ème siècle jusqu’à des œuvres d’artistes contemporains.

BKK SCULPTURE CENTER 2 02

Une telle collection impressionnante a été rendue possible par la volonté de Sermkhun Kunawong, par le soutien du secteur public et de plusieurs artistes thaïlandais qui aident à contribuer au projet en faisant un don ou en vendant leurs œuvres au centre.

La collection est organisée selon 5 sections :

  • L’origine de l’art bouddhiste au Siam
  • La période réaliste
  • L’arrivée de l’art moderne en Thaïlande
  • La période d’abstraction
  • Mix media et art conceptuel

 

L’origine de l’art bouddhiste au Siam

Depuis l’âge de bronze, la sculpture existe au Siam, beaucoup d’exemples de moulage de bronze ont été retrouvés lors des fouilles archéologiques en Asie du Sud-Est, comme des tambours, des bijoux, jusqu’à l’arrivée de l’hindouisme et du bouddhisme environ 3 siècles après JC.  C’est l‘apparition au Siam des sculptures de Bouddha.

Une petite salle présente quelques exemples des sculptures bouddhistes de la période Dvaravati à la période Rattanakosin. C’est une salle plutôt anecdotique, les quelques statues ne présentent pas un intérêt remarquable.

BKK SCULPTURE CENTER 2 03

Epoque Dvaradati

BKK SCULPTURE CENTER 2 04

Epoque Sukhothai

BKK SCULPTURE CENTER 2 05

Epoque Rattanakossin

La période réaliste

Depuis les règnes de Rama V et Rama VI, les artistes thaïlandais ont appris et adoptés les techniques des pays étrangers. L’arrivée en 1923 du sculpteur italien Corrado Feroci, qui prendra le nom de Silpa Bhirasri, venu faire un buste du roi Rama V, marquera l’arrivée de nombreux étrangers, en particulier des ingénieurs et des architectes. A partir de cette période et au travers l’enseignement dispensé à l’Université Silpakorn, dont il sera un des fondateurs, les fondations de l’art moderne sont posées. Sur la base de l’art académique, la sculpture de facture académique est introduite en Thaïlande.

Les œuvres de Silpa Bhirasri sont très bien représentées dans la collection, tant par des exemplaires de bustes royaux (Rama V et Rama VI) que par des bustes plus intimistes. C’est l’occasion de découvrir la monumentale statue de Garuda (6 mètres d’envergure) que Bhirasri a sculptée pour servir d’emblème à la poste centrale de Bangkok. Sont également exposées des œuvres des élèves de Silpa Bhirasri, comme Sitthidet Saenghiram et Sanan Silakorn.

BKK SCULPTURE CENTER 2 06

C FANTACCHIOTTI «Rama V»

BKK SCULPTURE CENTER 2 07

Sanan SILAKORN  «S. Bhirasri»

BKK SCULPTURE CENTER 2 08

Silpa Bhisrasri  «Garuda»

L’émergence de l’art moderne en Thaïlande

A partir des travaux de Silpa Bhirasri et de ses élèves, et leurs travaux essentiellement monumentaux et à la gloire royale ou des familles nobles, en 1947 on voit apparaître la représentation de gens plus ordinaires comme les musiciens, les danseurs, les enfants et les animaux. Le mélange de l’ancien style et de la nouveauté occidentale en intégrant le caractère gracieux (l’idéal étant la grâce des statues de Bouddha) fait apparaître de nouvelles figures spécifiques de l’art thaïlandais. Cette période est particulièrement représentée dans la collection par des œuvres de Khien Yimsiri, Chit Rienpracha et Sompot Upa. Jusqu’à cette période les sculpteurs ne s’identifiaient pas clairement, ils reproduisaient des codes, à  présent les styles individuels sont clairement identifiés et les artistes signent leurs œuvres.

BKK SCULPTURE CENTER 2 09

K YIMSIRI «Musical rythm»

BKK SCULPTURE CENTER 2 10

C RIENPRACHAR «Peenai»

BKK SCULPTURE CENTER 2 11

S UPA-IN «Confused young girl»

La période d’abstraction

Apres la mort de Silpa Bhirasri en 1962, qui avait exercé une autorité un tant soit peu dictatoriale sur l’ensemble de la scène artistique thaïlandaise, on voit se développer une école purement abstraite, la page Silpa Bhirasri étant définitivement tournée quand une sculpture abstraite remporte la médaille du concours national (16ème exposition nationale en 1965), et une nouvelle page de l’histoire de la sculpture s’ouvre, rendant l’art abstrait florissant et populaire. Les artistes utilisent différents matériaux, pierre et bois, auparavant essentiellement le bronze. Les 10 années 1967-1976 sont considérées comme l’âge d’or de l’art abstrait ou semi-abstrait avec des sculpteurs comme Chalod Nimsamor, Khemarat Kongsook, Inson Wongsam ou Nongthivathn Chandhanaphalin.

BKK SCULPTURE CENTER 2 12

C VICHIENKIET «Figure»

BKK SCULPTURE CENTER 2 13

N CHANDHANAPHALIN «Relationship»

BKK SCULPTURE CENTER 2 14

I WONGSAM «Riddle»

Mix media et art conceptuel

Utilisant des matériaux et une esthétique variée, les œuvres deviennent plus diverses et l’art est utilisé comme communication et non plus seulement comme une représentation du réel. Les artistes commencent à critiquer la société à travers leur art (Tawee Ratchaneekom : Export goods). Les sculptures ne reflètent plus seulement la société et un idéal mais aussi la vie de la cité. Les œuvres deviennent parfois surréalistes et reprennent également le chemin d’un art bouddhiste qui avait été un peu abandonné.

BKK SCULPTURE CENTER 2 15

M SUWATPINTA «Song of the night»

BKK SCULPTURE CENTER 2 16

T RATCHANIKORN «Export goods»

BKK SCULPTURE CENTER 2 17

M SUWATPINTA «Never ending song»

Le Bangkok Scupture Center, pauvre pour les œuvres de la période historique de l’art bouddhiste, est par contre riche pour les périodes postérieures et donnent une vue d’ensemble de la sculpture thaïlandaise des années 1930 à aujourd’hui. Un bon moyen de pouvoir contempler des œuvres de Silpa Bhirasri, mais également d’artistes déjà présentés dans ce blog (Chalerchai Kositpipat ou Tawan Duchanee).

 

A lire sur le même thème :

Le Bangkok Sculpture Center (1)

Le M.O.C.A.: Museum Of Contempory Art à Bangkok

Le Rattanakosin Exhibition Hall à Bangkok

 

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

Posted by at 26 août 2013
Filed in category: Musées, and tagged with: ,

2 Responses to Le Bangkok Sculpture Center (2)

  1. tourismooo (1 comments) says:

    Magnifique sculpture notamment l’art moderne «Musical rythm». C’est vraiment parfaitement exécuté et quelle délicatesse! Un musée qui mérite de figurer dans les circuits découvertes culturelles je pense.

  2. meltour voyage de luxe (1 comments) says:

    Je vient de découvrir votre blog et je suis déjà fan. Cette article sur les sculptures Thaïlandaises est vraiment de qualité. Cela nous donne des idées sur les lieux à conseiller de visiter en Thaïlande pour nos clients. Merci nous partageons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2020 All Rights Reserved.