Etre Professeur en Thaïlande

Travailler comme Professeur en Thaïlande

Un environnement de travail particulièrement difficile? 😉

 

Les conditions :

La Thaïlande comme la majeure partie des pays dans le monde demande au minimum une licence (« Bachelor Degree ») pour pouvoir enseigner. Le Ministère de l’Éducation thaïlandais vous demandera ce diplôme pour pouvoir vous délivrer une licence d’enseignement en Thaïlande (« Teaching License »).

Pensez à joindre à votre candidature les traductions en anglais et si possible en thaïlandais de vos diplômes, licence d’enseignement (certificat de titularisation pour les professeurs de l’Éducation Nationale), lettres de références…

Si vous désirez enseigner le Français Langue Étrangère (F.L.E.), mais que vous n’êtes pas diplômé dans cette discipline et n’ayez aucune expérience d’enseignement, je vous recommande fortement de suivre tout d’abord des cours (et d’obtenir le diplôme) préparant au Diplôme d’Aptitude à l’Enseignement du Français Langue Étrangère (D.A.E.F.L.E.). Vous trouverez plus d’informations sur le site suivant :

(Mise à jour 2015) : Attention depuis l’arrivée de la junte au pouvoir les conditions se sont durcies. Si vous remplissez les critères, le Ministère de l’Education Nationale Thaïlandais vous délivrera auprès de votre école une licence temporaire d’enseignement valable 2 ans. Avant l’échéance vous devrez demander à l’Université, où vous avez obtenu votre dernier diplôme, d’envoyer une lettre tamponnée et signée par le Président de la dite Université confirmant votre scolarité et l’obtention de votre diplôme. Cette lettre sera à envoyer au Conseil National des Professeurs de Thaïlande ou à votre école mais ne devra en aucun cas être décachetée.

Une école à Pattaya

Être professeur en Thaïlande :

Etre professeur en Thaïlande, c’est avoir 20 à 25 heures de cours par semaine (généralement le matin), mais devoir rester toute la journée dans l’école. Le travail de préparation et de correction qu’un professeur français fait chez lui, ici il doit s’effectuer dans les locaux de l’établissement. Ce temps à l’école peut être utilisé pour effectuer des heures supplémentaires d’enseignement afin d’augmenter son salaire.

Les écoles et les agences de recrutement à éviter

Je vous renvoi à l’article que j’avais spécialement écrit sur ce sujet là le 20 Juillet 2012 : Travailler en Thaïlande, les recruteurs à fuir.

 

Envie d’enseigner à ces « bonnes bouilles »?

Le salaire des professeurs

Bien que de par la loi un occidental doit percevoir un salaire minimum de 50 000 Bahts par mois, il y a une dérogation pour celui des professeurs… Vous trouverez beaucoup d’offres d’emploi entre 15 000 et 35 000 Bahts. Par contre les écoles internationales payent mieux entre 50 000 et 80 000 Bahts et plus particulièrement celles qui préparent au Baccalauréat International.

Un ami cubain, professeur d’espagnol dans une école internationale de Bangkok perçoit 120 000 Bahts/mois après 8 ans dans le même établissement.

A titre personnel je dépasse allègrement les 2 millions de bahts par an (dont 370 000 bahts d’impôt sur le revenu prélevé à la source) mais j’ai 19 ans d’expérience…

L’exception britannique (Les professeurs débutants au Royaume Uni touchent le même salaire qu’un certifié français ayant 15 ans d’ancienneté !) se retrouve aussi en Thaïlande avec les écoles qui suivent ce cursus. Les professeurs débutants y sont recrutés sur une base de 100 000 Bahts mensuelle…

Le logement, une bonne surprise

De nombreuses écoles proposent en plus du salaire, une allocation logement ou un logement de fonction (Quels sont les professeurs qui ont encore un tel avantage en France ?). J’ai même vu une école internationale américaine imposer le logement de fonction dans l’école pour les deux premières années. A l’issue de cette période elle fournissait une allocation pour un logement à l’extérieur du campus.

Concernant cette allocation logement, elle permet facilement de couvrir les frais de location en province, mais s’avèrera souvent insuffisante pour Bangkok ou Phuket !

 

Le guide  « Le marché de l’emploi en Thaïlande »

Le guide édition 2015-2016 est paru le 13 août 2015. Retrouvez également à l’intérieur une centaine de sites dédiés au recrutement dans l’enseignement en Thaïlande.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

EnSavoirPlus

 

A lire sur le même thème :

Vous voulez vivre et travailler en Thaïlande?

Rechercher un emploi en Thaïlande

Le contrat de travail en Thaïlande

La photo dans le cv thaïlandais

 Travailler en Thaïlande : Les recruteurs à fuir

Les salaires en Thaïlande

Etre Professeur en Thaïlande

Professeur en Thaïlande : Du vocabulaire à connaitre

Reportage : Expatriation (travail ou retraite) en Thaïlande

Travail en Thaïlande : V.I.E. Un tremplin en or pour les jeunes ambitieux

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

3 Responses to Etre Professeur en Thaïlande

  1. fabrice (5 comments) says:

    J’imagine que l’anglais est très demandé non?

    • Effectivement, Professeur d’anglais est certainement le job le plus souvent proposé aux enseignants étrangers, quelque soit le pays au monde!
      Mais en Thaïlande, le développement des écoles internationales est tel, qu’ils recherchent aussi des enseignants de Français, Informatique, Maths/Physique…

  2. Mathilde (1 comments) says:

    Bonjour,
    Nous sommes un groupe d’enseignants belges travaillant actuellement dans une école belge à Lubumbashi au Congo. Nous aimerions partir en Thaïlande l’année prochaine. Nous voudrions avoir plus d’infos à ce sujet, et voir à qui nous pouvons nous adresser pour avoir les renseignements, écoles….
    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code