Wat Pho 3/5 : L’ubosot et le cloître

Cet article fait suite à « Wat Pho 1/5 : Un incontournable à Bangkok » et « Wat Pho 2/5 :Le Viharn du Bouddha couché« .

WAT PHO 1 14

Si la visite du Viharn du Bouddha couché est incontournable, votre visite du Wat Pho ne doit pas se limiter à cela, d’autres bâtiments du temple sont intéressants. L’Ubosot (Numéro 18 sur le plan), bien que moins populaire et spectaculaire est certainement l’édifice le plus intéressant de l’ensemble.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’Ubosot est le deuxième bâtiment important à visiter. L’Ubosot, ou salle de l’assemblée, est dans un temple thaï la salle la plus importante religieusement. Il est le cœur du monastère. Cette salle sert à la cérémonie des vœux monastiques, le novice y prononce les vœux de se conformer au code de conduite des moines. Il contient généralement l’image la plus vénérée du Bouddha et n’est souvent accessible qu’au moment où les moines viennent y prier. Au Wat Pho cette salle est constamment ouverte, sans doute pour permettre aux fidèles de se recueillir ce qui est difficile dans le Viharn du Bouddha couché à cause du brouhaha permanent.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’Ubosot a été construit sous le règne du Roi Buddha Yodfa Chulaloke (Rama 1er) dans le style Ayutthaya. Il a ensuite été reconstruit et agrandi sous le règne du Roi Chesdabodin (Rama III).

La construction suggère le mythique Mont Meru. A l’intérieur les décorations sur le plafond semblent décrire la neige tombant sur le sommet du Mont.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les fenêtres et les portes sont en bois surmontées de flèches en forme de couronne et couvertes de carreaux de verre coloré. Les portes sont couvertes d’incrustation de nacre représentant à l’extérieur des épisodes du Ramakien (la version thaïlandaise du Ramayana), tandis qu’ à l’intérieur  sont peints des ecclésiastiques de haut rang présentés au souverain (Rama III).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’image principale de Bouddha est « Phra Bouddha Theva Patimakorn« . Un Bouddha assis dans une pose de méditation. Elle repose sur un piédestal à 3 niveaux. L’origine de ce Bouddha est imprécise, une inscription indique que le Roi Rama III ramena cette statue du Wat Salasina, maintenant appelé Kuhasawan à l’est de Bangkok. Le Bouddha est dans une position assise avec les jambes croisées et apparaît dans l’attitude de la méditation. Les mains sont croisées sur les genoux avec la paume de la main droite orientée vers le haut. Le visage est rond avec un petit menton carré, des épais sourcils arqués, les yeux regardant en bas, de longues oreilles, les lèvres épaisses, les cheveux bouclés et une auréole en forme de flamme. La robe est drapée sur l’épaule gauche et le pan de la robe est prolongé jusqu’au nombril, des caractéristiques typiques du style de l’art d’Ayutthaya.

Vidéo :

Le Roi Rama III fit ériger le piédestal. Plus tard, le roi Rama IV a ordonné de garder les cendres du roi Rama I dans le socle de Phra Bouddha Theva Patimakorn. Par conséquent, le Wat Pho est devenu le monastère du roi Rama I.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les peintures murales de la salle représentent Mahosatha Pandita, dans le style des peintures indiennes de Mithila,  le contenu et le style sont largement restés les mêmes. Les peintures représentent la nature et surtout les évènements traditionnels hindous. D’autres peintures représentent les cieux , et Phra Etadagga, un disciple . Dans la partie intermédiaire deux images de disciples, tandis que les huit effigies de saints prêtres se tiennent sur le niveau le plus bas.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les portes sont décorées de nacre incrustée.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A l’extérieur de l’Ubosot, entre les piliers de la chapelle, 152 bas-reliefs de marbre illustrent le Ramakien et leur description par des versets en thaïlandais. L’histoire se déroule en partant du mur en 32 scènes, le premier panneau décrivant Rama poursuivant la biche en or, suivent 44 panneaux sur le mur sud, 32 sur le mur ouest et 44 sur le mur nord. Ces bas-reliefs ont été faits selon le vœu du roi Rama III pour préserver l’art du théâtre d’ombre, ou Nang Yai, qui était un art célébré dans la période Ayutthaya. En dupliquant en bas-reliefs les grands modèles, il espérait que l’art survivrait mais il voulait aussi révéler le savoir-faire thaïlandais. Ils ont été beaucoup reproduits en frottant de la craie sur des feuilles transparentes mais cette technique les a beaucoup détériorés et est maintenant interdite.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le Kampaengkaew, ou mur d’enceinte de la chapelle, se réfère à la paroi de marbre autour de la chapelle principale. Il est percé de 8 portes en pierre sculptée, où Bai Sema, ce qui est une caractéristique des Ubosots. Le côté extérieur de ce mur d’enceinte est gravé d’images de montagnes, d’arbres et d’animaux.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Vidéo : Une cérémonie d’ordination d’un novice.

Le novice, en blanc, et ses invités, effectuent les 3 tours rituels de l’ubosot avant d’être ordonné

L’Ubosot est entouré de quatre chapelles (viharns : voir article à suivre) reliées entre elles par des galeries qui forment un double cloître. Il n’y a pas moins de 150 statues de Bouddha venant pour la plupart d’Ayutthaya. A l’extérieur du cloître on trouve également 244 autres statues de Bouddha de même provenance toujours dans la position assise.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Entre ces deux cloîtres, 8 petites cours intérieures sont décorées de statues et lanternes chinoises et de statues de Bouddha.

Vidéo :

Ces images ont été amenées des provinces du nord pendant le règne du Roi Rama I. Aujourd’hui, toutes les images de Bouddha sont recouvertes de feuilles d’or.

Par ordre du roi Rama III, la prosodie thaïe (ensemble des règles  de prononciation correcte et régulière des mots selon l’accent et la quantité des syllabes) est encadrée dans 100 inscriptions sur pierre affichées sur toutes les colonnes le long des cloîtres.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Aux quatre coins du cloître intérieur quatre pagodes de style khmer. Ce type de pagode est spécialement qualifié de « Chedi Phra Agghiya« . Chacune est carrelée de marbre, avec 4 statues de style khmer en étain doré à la feuille d’or et ornées de marqueterie de verre, les « Catulokapala » – les Divinités gardiennes des quatre points cardinaux.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Environnant le cloître pas moins de 71 chedis, qui contiennent des reliques royales, sont décorés de céramique, une haute flèche reposant sur une base crantée, ils datent pour la plupart de l’époque de Rama III.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dans l’article suivant je vous parlerai des 4 viharns qui entourent l’Ubosot et surtout des très intéressantes statues du Bouddha qu’ils abritent.

Les prochains articles sur le Wat Pho :

D’autres sites religieux à lire :

Wat Suthat Thepwararam
Wat Ratchanaddaram
Wat Sakhet et Golden Mountain à Bangkok

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

Posted by at 21 janvier 2015
Filed in category: Monuments historiques, and tagged with: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2019 All Rights Reserved.