Fondation Bualuang : 37ème édition de l’exposition du concours

L’exposition annuelle des résultats de ce concours annuel a eu lieu à la Queen’s Gallery à Bangkok du 13 aout au 22 septembre 2015.

User comments

Bualuang 2015

C’est un classique !

Depuis déjà 3 ans je vous en parle, et cette année là on retrouvait un peu les mêmes artistes qui participent à ce concours dans les trois catégories de peintures : traditionnelle, semi-traditionnelle et contemporaine.

Bualuang 2015

Bualuang 2015

Articles antérieurs :

Bualuang la 36ème exposition de peintures à la Queen’s Gallery

Bualuang : La 35ème exposition de peinture

Exposition du 34ème concours de peinture Bua Luang

Rétrospective de 30 ans : « The Third Decade Of Bua Luang Paintings » une exposition à ne pas manquer

Bualuang 2015

Bualuang 2015

Pour les expositions antérieures je vous signalais la continuité dans le choix du jury, cette année, encore une fois, nous avons le même phénomène, juste une légère évolution dans le choix des gagnants et des participants exposés. Comme si, une fois l’existence de ce concours, organisé par la Fondation Bualuang de la Bangkok Bank , connue des artistes, ils se préparaient, d’une année sur l’autre, à leur participation, certains ayant mieux intégrés les critères du jury que d’autres. Il est vrai que le montant des prix distribues pour chaque catégorie est motivant pour un jeune artiste : 200.000 bahts (5.000 euros) pour le premier prix, 100.000 bahts (2.500 euros) pour le deuxième et 75.000 bahts (1.900 euros) pour le troisième. La notoriété liée à ce prix est également importante pour les artistes.

Mais cela entraîne une grande continuité d’une année sur l’autre pour les œuvres exposées, ce qui peut se concevoir pour les deux premières catégories (traditionnelle et semi-traditionnelle) mais moins pour la troisième (contemporain).

Pour l’année 2015 le jury a du départager 144 artistes présentant 205 œuvres.

Dans la catégorie Peinture traditionnelle thaïe qui est définie par la Fondation comme «Peinture avec une forme, des processus créatifs, techniques et de contenu compatibles avec les arts traditionnels thaïlandais», le jury a départagé 42 peintres présentant 53 peintures et le gagnant du premier prix est Jirawat Sup-aram avec sa toile «Lord Buddha».

Jirawat Sup-aram

Jirawat Sup-aram

Diplômée de l’Université de Silpakorn à Bangkok, âgée de 24 ans, c’est sa première participation à ce concours. Sa peinture reflète l’esthétique de la peinture traditionnelle thaïe avec la perfection des détails dans la pure tradition de l’art religieux.

Le deuxième prix est attribué à Niroj Jarungjitvittawat pour sa toile « Lullaby 2 » (Berceuse 2).

Lullaby 2

Niroj Jarungjitvittawat

Diplômé de l’Université de Silpakorn, il est âgé de 40 ans, c’est sa première participation au concours. Dans l’art traditionnel thaï la principale source d’inspiration est la philosophie et l’essence du bouddhisme mais il y a également une autre source que l’on appelle «genre art» et qui fait référence aux chansons et contes populaires et aux différents aspects de la vie quotidienne. Dans son tableau, l’artiste fait référence à une berceuse, les différentes scènes collées l’une à l’autre donnent finalement le portrait de la mère chantant la berceuse.

Le troisième prix est attribué à Auscharaporn Klumklean pour son tableau «Symbols of Auspicious Life».

Symbols of Auspicious Life

Auscharaporn Klumklean

Aussi diplômée de l’Université Silpakorn et âgée de 24 ans elle avait déjà obtenue le troisième prix de cette catégorie l’année précédente. L’artiste utilise les symboles de l’art religieux et la peinture or qui est associée à la richesse et l’élégance dans l’art traditionnel thaï. Elle utilise deux techniques la laque noire dorée et les motifs dorés peints.

Une vidéo d’œuvres de cette catégorie :

Dans la catégorie Peinture semi-traditionnelle thaïe qui est définie par la Fondation comme «Peinture avec une forme, des processus de création, de techniques et de contenu qui adapte l’essence des arts thaïlandais combinés avec les tendances actuelles», le jury a départagé 37 peintres présentant 52 peintures.

Le gagnant du premier prix est Sittiphon Lochaisong pour son tableau  «The Reflection of Emotion».

The Reflection of Emotion

Sittiphon Lochaisong

Encore un diplômé de l’Université Silpakjorn, âgé de 24 ans. C’est sa première participation à ce concours. L’artiste a créé une œuvre abstraite qui exprime ses sentiments mais mélangé avec l’art traditionnel thaï.

Le deuxième prix est attribué à Anucha Thamuangmool pour son tableau «Birth-Death».

Birth-Death

Anucha Thamuangmool

Toujours un diplômé de l’Université de Silpakorn, agé de 25 ans, il avait déjà été exposé lors des trois expositions antérieures. L’artiste utilise l’essence de l’enseignement du Bouddha et de la philosophie bouddhiste qu’il illustre avec des lotus symboliques.

Le troisième prix est attribué à Suppawat Wibunsin pour son tableau «Trace of Abundance».

Trace of Abundance

Suppawat Wibunsin

Encore et toujours un diplômé de l’Université Silpakorn, âgé de 24 ans, c’est sa première participation à ce concours. L’artiste trouve son inspiration dans la vie des pêcheurs, peignant la mer et le ciel en utilisant l’art traditionnel thaï de la laque mais en y incluant des éléments contemporains comme le relief par superposition de volumes.

Une vidéo de cette catégorie :

Dans la catégorie Peinture contemporaine thaïe qui est définie par la Fondation comme «une expression libre et moderne » et qui pour moi présente les œuvres les plus intéressantes de ce concours. Le jury a départagé 65 artistes présentant 100 œuvres.

La gagnante du premier prix est Yamilah Hayee avec son tableau «The World of Muslim Women 2».

The World of Muslim Women 2

Yamilah Hayee

Enfin pas une diplômée de l’Université Silpakorn, elle a obtenu un diplôme de l’Université de Songkla mais elle est actuellement étudiante à l’Université Silpakorn, âgée de 26 ans c’est sa première participation à ce concours. Son œuvre est basée sur les enseignements de l’Islam et exprime ses émotions au travers de son art.

Le deuxième prix est attribué à Kittisak Thapkoh pour son tableau «Hell 1».

Hell 1

Kittisak Thapkoh

Encore et toujours un diplômé de l’Université Silpakorn, âgé de 26 ans. Il avait déjà obtenu le troisième prix dans cette catégorie l’année précédente. Peu courant dans l’art contemporain occidental, les références religieuses sont très présentes dans les œuvres des artistes thaïs contemporains. Ici l’artiste utilise la mythologie bouddhiste et combine les caractères étranges, inhabituels et irréalistes.

Dernier promu dans cette categorie, Thitiprom Onpium pour son tableau «The commemoration of Ancestors».

The commemoration of Ancestors

Thitiprom Onpium

Comme tous les autres elle est diplômée de l’Université Silpakorn, âgée de 24 ans, elle avait gagné le premier prix de cette catégorie l’année précédente. Les techniques utilisées sont intéressantes puisque l’artiste, en plus de la peinture, découpe et assemble des pièces de tissu et incorpore des photographies.

Une vidéo d’œuvres de cette catégorie :

C’est dans cette catégorie que pour moi se trouvent les œuvres les plus intéressantes, cette année j’en ai remarqué particulièrement une de Phayu Keardphut  qui avec une référence au bouddhisme utilise différentes techniques d’assemblage et de collage de bois et de peinture. Comme beaucoup des œuvres non primées elle était en vente au prix de 180.000 baths (4.500 euros).

Phayu Keardphut

Phayu Keardphut

Ce concours marque une nouvelle fois la suprématie de l’enseignement dispensé par l’Université Silpakorn puisque tous les promus sont ou passent par cette université. Pour une fois on constate un renouvellement des peintres promus et l’arrivée d’une jeune garde. Nous verrons l’année prochaine si c’est un mouvement qui se dessine ou juste une exception.

Des articles sur l’Université Silpakorn :

Université Silpakorn à Bangkok : Un palais et un campus

Université Silpakorn : La treizième édition des « Creativity Grants »

Une petite exposition, une grande surprise au Hall de la Sculpture de l’Université de Silpakorn

Le centre d’art de l’université Silpakorn

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

Posted by at 21 février 2016
Filed in category: Expositions, and tagged with:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code