Chiang Khan (2/2) : Petite excursion à Kaeng Khud Khu

Fidèle au logo que la ville s’est choisie Chiang Khan, la plupart des hôtels et guesthouses prêtent des vélos à leurs clients. Si ce n’est pas le cas il s’en loue pour 100 bahts par jour (2,20 euros). Mais méfiez-vous, ils ne sont pas d’une grande qualité, surtout du point de vue du changement de vitesse, et si vous partez vous promenez à l’ouest de la ville pour suivre le Mékong, il y a énormément de côtes.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Donc je vous propose de partir plutôt vers l’est et d’aller visiter les «rapides» du Mekong à Kaeng Khud Khu, à 5 kilomètres environ de Chiang Khan.

Pour y aller il faut suivre la plus grande route à la sortie de Chiang Khan pendant environ 2 kilomètres et ensuite tourner à gauche sur une petite route qui longe le Mékong. Sur cette petite route vous pouvez vous arrêter à un temple dans les arbres sur votre gauche. Le temple qui vient d’être reconstruit a remplacé un vieux temple en bois, qui, certes, avait besoin de restauration mais était plein de charme. Le nouveau temple est un bâtiment en béton sans intérêt mais à coté il y a 2 petits bâtiments en bois dont l’un abrite une statue réaliste grandeur nature d’un ancien abbé du monastère, et devant laquelle viennent se recueillir les thaïlandais.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Vous continuez pendant environ 2 kilomètres pour arriver aux «rapides», sur le chemin vous découvrirez la spécialité de la région, les copeaux de noix de coco, mais nous y reviendrons.

Les «rapides» sont situés dans un méandre du Mékong. Ce ne sont pas vraiment des rapides mais quelques rochers qui provoquent un dénivelé du cours du Mékong compris entre 50 centimètres et 1 mètre, lorsque les eaux sont hautes.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le Mékong a, ici, la même physionomie que la Loire en France avec des bancs de sable, ce qui se prête peu à l’existence de rapide. Un marché de souvenirs se tient au bord du Mékong.

Vidéo :

En vélo vous pouvez faire une ballade le long du Mékong en partant de Kaeng Khud Khu.

Vidéo : Le long du Mékong

Retour au marché où vous pouvez déjeuner dans un des restaurant au bord du Mékong. Spécialités grillades, surtout le poisson du fleuve enrobé de sel, mais aussi les salades «Larb» (viande hachée parfumée au citron et aux herbes, attention souvent très pimentée) bien sur accompagnés de riz collant. Vous pouvez vous installer à la thaïe sur des nattes mais il y a également des tables et des chaises.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Retour au marché où vous pourrez acheter des T-shirts souvenirs de Kaeng Khud Khu, ainsi que des tissus typiques de l’Isan. Vous y trouverez également de l’alcool de riz dans des jarres en terre, mais aussi la spécialité locale : la noix de coco, sous toutes ses formes et de toutes les couleurs.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’occasion de revenir sur le processus de fabrication :

Le long du chemin pour venir jusqu’ici vous avez pu voir des ateliers de fabrication. Si vous vous arrêtez, ils seront ravis de vous montrer le processus de fabrication ainsi que vous faire goûter leurs productions. S’ils font essentiellement des noix de coco, ils traitent d’autres fruits tels que les bananes.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La fabrication se fait en plusieurs étapes :

  • Fendre les noix de coco en 2 et recueillir le jus,
  • Détacher la pulpe de la coque,
  • Éplucher la peau brune qui séparait la pulpe de la coque,
  • Couper la pulpe en lamelles (le travail que fait la petite fille),
  • Réduire encore l’épaisseur des lamelles.

Vidéo : Préparation de la noix de coco

Après ces opérations, la noix de coco est prête pour la cuisson dans de grands woks mélangée avec du sucre pour la confire.

Vidéo : Préparation de la noix de coco pour la cuisson

Quand vous êtes à Chiang Khan, le temps passe lentement au rythme du fleuve, la ballade à Kaeng Khud Khu est une alternative aux promenades à pieds, une bonne promenade d’une demi-journée.

CHIANG KHAN KAENG KHUD KHU 20

D’autres ballades à lire :

Chiang Rai : Mae Sai – Tha Khi Lek

Aventure à Mae Hong Son

Krabi : Une balade pour les « jeunes » de 7 à 77 ans…

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa bien sûr ! Merci d’avance :

Posted by at 28 mai 2014
Filed in category: Autres Provinces, and tagged with: , , , ,

2 Responses to Chiang Khan (2/2) : Petite excursion à Kaeng Khud Khu

  1. Eric BEDEL (2 comments) says:

    Salut laurent !

    bien ce pays voyage initiatique en Issan ! Te voilà devenu Ambassadeur d’Issan ?
    Merci en tout cas 🙂

    nb : je partage sur mon blog 🙂

  2. Enza @ Voyagevietnam (1 comments) says:

    Merci pour ce récit complet. Très belle expérience à ne pas rater ! Pour moi, l’immersion à la vie locale est au coeur du voyage. Cela nous permet de comprendre mieux leur vie quotidienne ainsi que leur culture. J’étais en Thailande l’année dernière mais pas encore visité Chiang Khan. Les habitants locaux sont vraiment accueillants et chaleureux. J’adore beaucoup ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2020 All Rights Reserved.