Un voyageur en Thaïlande : Kevin de Good Morning Vietnam

Interview de Kevin de Good Morning Vietnam.

1.  Peux-tu te présenter en quelques mots ainsi que ton blog?

Bonjour Laurent, je m’appelle Kevin et j’ai 27 ans. Parcours scolaire classique. Je suis allé jusqu’à l’université où j’ai décroché ma licence en entrainement sportif. Par la suite, j’ai erré dans plusieurs autres formations. En gros je ne savais pas vraiment quoi faire et rien ne me tentait vraiment.

En parallèle j’ai cumulé plusieurs jobs dans la vente et notamment en téléphonie. Ça paye bien en peu de temps. Comme tu le vois, rien d’extraordinaire. J’ai même étudié dans une formation de massages pendant 6 mois.

Et puis est venu le temps du blogging. J’ai commencé par un site traitant de l’installation des praticiens du bien être en cabinet. Le site marchait bien mais il me manquait quelque chose. J’avais envie de bouger, la routine me bouffait petit à petit.

C’est après un premier séjour au Vietnam que j’ai décidé de créer mon blog destiné au voyage au Vietnam. J’étais bien décidé à vivre de mes revenus sur internet pour pouvoir voyager et surtout ne plus avoir cette contrainte du « bureau »

 

2.  Tu passes régulièrement par la Thaïlande pour te rendre au Vietnam, quels sont les lieux que tu préfères dans le Royaume?

Ma première fois en Thaïlande remonte en Juin 2007. Je me souviens très bien, c’était à l’occasion d’un stage en muay thai avec les collègues de Bordeaux. Superbe expérience, j’ai découvert des choses que je n’aurai jamais imaginé avant de venir.

Depuis, lorsque je voyage en Asie, la Thaïlande fait partie de mon séjour au même titre que le Vietnam. D’ailleurs dernièrement j’y suis resté 6 mois en tout (entre Saigon et Bangkok). Ce fut une expérience unique.

 

 

 

 

 

J’ai pas mal visité le pays, j’ai découvert pas mal d’endroits. Un que j’ai particulièrement apprécié est le petit village d’Ampawa. J’y suis allé pour loy krathong, la fête des lumières, c’était tout simplement magique. Le village étant traversé par la rivière et les bâtiments à l’ancienne, c’est un vrai saut dans le temps à quelques heures de Bangkok en Mini van.

 

 

Après j’aime aller à Hua Hin. C’est mon camp de retranchement quand Bangkok me pèse. Situé au bord de mer, j’y séjourne pour me ressourcer le temps d’un weekend ou plus. Il y a même un parc aquatique.

 

Sinon, j’aime aussi Bangkok. Je ne me lasse pas de la visiter et de la redécouvrir. Il y a tout ce qu’il faut.

3.  As-tu eu une expérience (anecdote) qui soit bonne ou mauvaise qui te soit arrivée au Pays du Sourire, que tu aimerais raconter aux lecteurs?

Tu m’embarrasses. Allez, je me lance. Lors de mon tout premier séjour en Thaïlande, mes collègues de boxe et moi-même avions décidé de sortir en boite pour décompresser des entraînements. Etant à la périphérie de Bangkok, nous décidons d’aller dans la boite la plus proche, entièrement fréquentée par des thaïs.

Pendant la soirée, j’aperçois un groupe de filles (une bonne dizaine) au loin qui me proposent de me joindre à elles pour boire un verre. D’humeur timide, je leur fais signe que je viendrais un peu plus tard.

15 minutes plus tard, elles reviennent à la charge. Inutile de me décliner 2 choix, j’accepte l’invitation.

Je commence à m’approcher et là, surprise, ces demoiselles s’avèrent être tous des hommes. Je ne me suis pas défilé pour autant et j’ai bu un verre avec elles.

Surpris au début, je m’y suis fait très rapidement, d’ailleurs dans mon entourage amical, j’ai des amies ladyboys.

Voilà pour la petite anecdote.

 

 

4.  Revenons au Vietnam qui est la thématique de ton blog, si tu devais comparer ce pays avec la Thaïlande, quels sont les points communs et les grandes différences que tu as constatées entre les deux?

Ouah. Pour deux pays si proches, les différences sont énormes. Tu pourras demander à tous les voyageurs, le Vietnam a pratiquement 30 ans de retard sur la Thaïlande et les mentalités ne sont pas pareilles.

En gros, les grandes différences que j’ai pu remarquer son celle-ci :

  • Les infrastructures. La Thaïlande a une longueur d’avance. Au Vietnam, pas de BTS et de métro. Peut-être les mêmes bus pourris.
  • La mentalité : mettez un vietnamien et un thaïlandais l’un à côté de l’autre, vous verrez la différence tout de suite. Les thaïlandais sont beaucoup plus « disciplinés ». En contrepartie,  les vietnamiens sont beaucoup plus traditionnels.
  • La langue : si vous souhaitez apprendre la langue locale, vous aurez plus de mal à prononcer le Vietnamien que le Thaïlandais. Du moins, pour mon expérience personnelle.
  • Le café : c’est au Vietnam que j’ai bu le meilleur café. Certes vous en avez à tous les soins de rues à Bangkok, mais celui de Saigon est largement meilleur. Avis aux amateurs.
  • L’adaptation : Si vous venez en tant qu’expatrié, la Thaïlande sera plus adéquate. Même si la culture et la mentalité diffèrent, vous retrouverez avec Bangkok tout ce qu’une grande ville peut vous apporter. Ce qui n’est pas forcément le cas à Saigon. Après tout dépend ce que l’on vient chercher.

Passons aux points communs :

  • Les embouteillages : typique de l’Asie du sud-est, vous vous retrouverez souvent coincé dans des embouteillages qui n’en finissent pas. C’est simple, pour faire 100 mètres, il vous faut des fois  une heure. Privilégiez les motos et les scooters pour pouvoir vous faufiler plus rapidement entre les voitures, ou les motos (pour le Vietnam).
  • La gastronomie : Certes, elle est très différente du Vietnam à la Thaïlande. Cependant, vous trouverez un point commun sur le fait qu’elle vous transporte littéralement. C’est souvent par la cuisine qu’on découvre un pays. Vous aurez le même plaisir à découvrir la gastronomie vietnamienne que thaïlandaise.
  • Le climat : Si vous en avez marre de la grisaille parisienne et du froid en ce beau mois de juin 2012, vous allez apprécier le climat chaud de l’Asie. Shorts et débardeurs sont de rigueur tout au long de l’année. En sachant que l’hiver ressemble à quelques degrés près à notre été.
  • Les relations hommes/femmes : Si vous êtes amené à avoir une copine asiatique (je parle pour les messieurs, peut être qu’une lectrice pourra nous donner son point de vue avec un homme asiatique), vous devez savoir que les relations sont plutôt différentes de celles pratiquées en France. Il est de coutume que l’homme (encore plus s’il est étranger) entretienne sa compagne. Même si les mœurs évoluent, l’addition du restaurant sera pour vous. Pas que vous soyez pris pour un pigeon, même les hommes thaïs y passent. Une amie thaï m’avait dit un jour, les thaïlandaises regardent d’abord ton portefeuille et après tombent amoureuses. Il ne faut pas catégoriser pour autant. Bon par contre si toutes les 5 minutes elle vous demande de faire du shopping et de lui acheter le nouvel Iphone, posez-vous quand même la question.
  • L’hospitalité : Si elle devient rare dans notre société occidentale, elle retrouve tout son sens en Asie. Vous serez accueilli de la meilleure façon qu’il soit. Encore plus dès que vous vous éloignez des endroits fréquentés par les touristes.

Voilà pour mon expérience. Ce n’est bien sûr que subjectif.

 

5.  Tu as créé récemment un nouveau blog destiné à l’expatriation au Vietnam, peux-tu nous en dire plus sur ce projet?

Tout à fait, j’ai créé le site dédié à l’expatriation au Vietnam il y de ça un peu plus d’un mois. En fait, beaucoup de personnes me demandaient des conseils sur comment s’installer, comment trouver un logement, etc..

En fouillant sur internet, je me suis vite aperçu que les informations étaient très éparpillées et pas franchement pertinentes. C’est de là que j’ai eu l’idée de ce site. C’est aussi une continuité de mon site principale.

Pour l’alimenter, je suis retourné au Vietnam pour rencontrer les acteurs majeurs de l’expatriation. Des associations, des expatriés, des proviseurs de lycée, des entrepreneurs. Je relate leur expérience à travers des interviews que je publie sur le site. En plus des conseils et des informations.

 

D’ailleurs, je suis sur la conception d’un guide complet sur l’expatriation au Vietnam où vous pourrez retrouver toutes les informations pour savoir comment s’expatrier, les réglages administratifs, comment rechercher un emploi, trouver un logement et bien d’autres choses encore.

Je pense le sortir d’ici à la fin septembre mais rien n’est encore décidé.

 

6.  Quelque chose à rajouter? Des conseils à prodiguer pour ceux qui désirent s’expatrier en Asie du Sud Est?

Je ne peux qu’encourager tous ceux qui hésitent à franchir le pas de se lancer. Je côtoie beaucoup d’expatriés, que ce soit au Vietnam ou en Thaïlande qui n’ont pas regretté de s’être lancé dans cette aventure.

Chose surprenante, tous me disent qu’ils profitent bien mieux de la France et leur famille lorsqu’ils y reviennent..en vacances.

Bon, il ne faut se voiler la face non plus. S’expatrier n’est pas une partie de plaisir dans le sens où cela vous demandera beaucoup d’énergie.

A ce sujet, il est préférable d’avoir quelques bases en anglais. Je sais que les français ne sont pas réputés pour parler la langue de Shakespeare mais il va falloir faire un effort. Et c’est lorsque vous commencerez à voyager que vous vous rendrez compte que vous serez le seul à ne pas parler.

Voilà, j’espère vous avoir donné l’envie de franchir le pas. En tout cas, ce sera le cas pour moi dans quelques mois, au détour d’un café entre Bangkok et Saigon.

 

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

 

12 Responses to Un voyageur en Thaïlande : Kevin de Good Morning Vietnam

  1. claudia (1 comments) says:

    tout est dit,c presque ca. mais une chose est que;il ne faut jms montrer que tu es plus fort qu’un asiatique sur tout le point. en restant humble ca va vs apporter bcp de soutient. ils sont tres solidaires entre eux les asiatiques quand un d’eux est menacer;sans savoir la raison lorsque un expatrie discute avec un asiatique tous viennent defendre le leur avec des eppees …en plus les ladiesboys sont tres belles plus les filles normalles

    • kevin @voyage au Vietnam (11 comments) says:

      Bonjour Claudia,

      Effectivement, les asiatiques sont très solidaires. D’ailleurs si vous commencer à vous « embrouiller » avec un local, le mieux est de couper court assez vite.
      La foule se massera autour de vous et vous prendra à parti, que vous ayez tort, ou non.

      Et oui Claudia, certains labyboys sont beaucoup jolis que les filles thaïes.

      Tu y voyages souvent en Thaïlande?

  2. Interview vraiment sympa. Je suis Kévin depuis un moment et j’avoue que j’aime beaucoup ce qu’il fait. Continue comme cela l’ami et bon courage. Par contre évite les groupes de filles HEIN 😉

  3. kevin @voyage au Vietnam (11 comments) says:

    Comme quoi on peut faire de drôle de rencontre. Maintenant j’essaye de faire attention même si je me fais encore avoir.

    Merci pour les encouragements, bonne continuation à toi aussi. Tu es ou en ce moment?

  4. 2 Farangs en Thaïlande (2 comments) says:

    Interview très intéressante, ça me donne envie d’aller consulter ton blog et d’aller faire un tour au Vietnam que je connais très peu.

    J’avais visité le sud, Hanoï, Phan Thiet et Mui Ne. C’était superbe !

  5. Maximilien@GuideThailande.fr (1 comments) says:

    Vraiment sympa cette interview de Kevin, j’avais déjà eu l’occasion de lire son blog sur le Vietnam, et je dois dire qu’il est vraiment superbe ! Les articles donnent vraiment envie d’y voyager 😉 D’ailleurs je devrais m’y rendre en novembre prochain ! J’espère pouvoir suivre ton parcours et voyager un peu partout en Asie 🙂

  6. DSMW (1 comments) says:

    « Je ne me suis pas défilé pour autant et j’ai bu un verre avec elles », avec eux tu veux dire puisque ce sont des hommes finalement !

    Sinon, ce retour d’expérience est assez intéressant et donne vraiment envie de se rendre au Vietnam. J’espère y aller d’ici quelques mois, mais rien n’est encore fixé.

    • N’hésit pas à contacter Kévin si tu planifies un voyage au Vietnam, il peut te donner de précieux conseils sur ce pays, et qui sait si vous y allez à la même période, vous rencontrer là bas!

    • kevin @destination voyage (16 comments) says:

      Alors comment c’était ce verre?
      Bon, c’est vrai elles sont vraiment très entreprenantes. Et je dis « elles » car elles n’ont pratiquement plus rien de masculin.

      D’ailleurs je vais consacrer un gros article sur les ladyboys dès demain.

      Si tu passes par le Vietnam tu peux me contacter pour des renseignements et si j’y suis on se prend un café.

      Et si tu passes par Bangkok, et bien Laurent ce fera un plaisir de te donner quelques tuyaux.

      Bonne journée

  7. Kim@Voyage en Thailande (1 comments) says:

    Article bien sympathique et surtout réaliste de ce que l’on peut voir et apprécier en Thaïlande, moi ça va les ladyboys ne viennent jamais embêtée 🙂

Répondre à Kim@Voyage en Thailande Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2019 All Rights Reserved.