Surasi Kusolwong : Un artiste fantaisiste thaïlandais

Surasi Kusolwong : Artiste immersif et interactif

 

Surasi Kusolwong est un artiste thaïlandais qui a été acclamé par la critique internationale pour son style fantaisiste de la performance artistique qui reflète les différents aspects de la vie moderne, notamment la mondialisation et le consumérisme. La plupart des arts – peintures, sculptures et autres – est considérée ou envisagée avec une distance. Rien de tel avec l’art de Surasi, dont le travail est immersif et interactif, les membres de l’auditoire sont directement impliqués dans «les performances ».

Né à Ayutthaya en 1965, Surasi a obtenu son diplôme de troisième cycle à l’Université Silpakorn et a ensuite étudié en Allemagne de nombreuses années avant de retourner vivre à Bangkok. Ses œuvres et installations sont présentées dans des galeries à travers le monde, y compris la Tate Gallery de Londres. Ses importantes expositions internationales ont été :

  • « Aucune conclusion (Le temps est la réponse) » au Centre d’Art Contemporain Rooseum à Malmö, en Suède (2004);
  • «Stockage de l’énergie (When Dream Objects) » au Palais de Tokyo à Paris (2004) ;
  • « Si un lion pouvait parler » à la Kunsthalle à Vienne (2005);
  • « The Long Weekend » à la Tate Modern à Londres, Angleterre (2006),
  • Et « Bangmingham (Venez comme vous êtes) » à l’Ikon Gallery à Birmingham, Angleterre (2006).

BERLIN 2001

 

NEW YORK 2012

Peut-être, les plus connues des œuvres de Surasi ont été ses installations interactives de marchés comme le marché Turbo (« vous aurez un bon moment« ) qui s’est tenue à la Tate de Londres. Cette installation mettait en vedette un marché de rue typique avec des produits bon marché en plastique de couleurs criardes  tels que des sacs, poupées, chapeaux, tongs et autres made-in-Thaïland, articles tous disponibles à la vente pour le prix d’une Livre. Sur une musique de karaoké thaïlandais émise à partir d’une chaîne stéréo, l’artiste lui-même avec un mégaphone, incitait les membres de l’auditoire à prendre ce qu’ils voulaient sur le marché (mais ils devaient payer une Livre pour chaque objet).

Les performances artistiques de Surasi en appelle aux instincts des consommateurs de l’auditoire, mais d’une façon amusante et amicale dans laquelle tout le monde participe et s’amuse (l’esprit « sanouk » thaïlandais). Ses simulacres de marchés de rue ont été exposés dans les pays du monde entier, avec le prix pour les articles en vente fixé à un dollar ou un euro, en fonction de l’emplacement et de la monnaie. Les marchés encouragent les gens à se confronter à leur propre comportement et habitudes d’une façon amusante, tandis que le faible prix unique rend l’activité ouverte à tous.

Actuellement, Surasi est maître de conférences à la Faculté des Arts de la Silpakorn University à Bangkok.

A lire sur le même thème :

Rirkrit Tiravanija : Artiste contemporain relationnel

Un artiste thaïlandais fantasque : Navin Rawanchaikul

Le titre d’artiste national en Thaïlande

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

 

 

 


Posted by at 3 septembre 2012
Filed in category: Artiste, Célébrités, Culture Générale, and tagged with: ,

Comments are closed.

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2020 All Rights Reserved.