Bangkok vu par un auteur de roman policier : John Burdett

Burdett 01Plonger dans l’univers glauque de Bangkok dans le quartier de Soi Cowboy et Nana Plazza avec le détective thaïlandais Sonchai Jitpleecheep. C’est l’aventure que propose l’auteur anglais John Burdett.

 

A ce jour quatre volumes de la série ont été publiés, un cinquième n’est pas encore traduit. «Bangkok 8», publié en 2003, a été vendu à plus de 100.000 exemplaires aux Etats-Unis. Les droits du roman ont été achetés par les éditeurs dans 19 autres pays. Il a été publié en France en 2004. La suite, « Bangkok Tattoo, » a été publiée deux ans plus tard; «Bangkok Psycho» le troisième de la série, a été publié en 2009 et le quatrième «Le parrain de Katmandou»  en 2011. Le cinquième opus «Vulture peak» a été publié en 2012 mais n’est pas encore traduit en français.

 

John Burdett né en 1951 a vécu longtemps à Hong Kong, où il était avocat. Il partage maintenant son temps entre la Thaïlande et le sud-ouest de la France.

 

John Burdett a mené beaucoup de recherches pour ses romans policiers dans Soi Cowboy, un quartier chaud historique de Bangkok.

burdett 13burdett 14

burdett 12John Burdett explore un côté de la société thaïlandaise qui a longtemps fasciné les Occidentaux: D’un la volonté apparente d’un grand nombre de femmes d’ici de vendre leur corps sans honte, et dans un pays où les bordels sont illégaux, et de l’autre côté la volonté de la police, du gouvernement et de la société dans son ensemble de regarder ailleurs.

Pourtant, son écriture est aussi très anthropologique. Il explique la présence improbable de temples bouddhistes à l’entrée des nombreux gogo-bars. Il nous emmène à l’intérieur des maisons closes, derrière le bar, à l’étage dans les chambres privées et en bas, dans les sections réservées aux membres de Bangkok « saunas« . Lorsque John Burdett emmène le lecteur dans un quartier chaud pendant la journée, on découvre un bar qui sent le produit de nettoyage mélangé avec de la bière éventée, les cigarettes et les parfums pas cher.

John Burdett n’a ni jugement sur la prostitution, ni analyse de son impact sociologique. Son point de vue personnel est qu’il n’y a rien à justifier, « La prostitution est le plus vieux métier que nous connaissons, et il ne va pas s’en aller».
Dans une enquête il y a quelques années, le ministère de la Santé publique thaïlandais décomptait 13.833 établissements de prostitution dans le pays. Les livres se concentrent sur la tranche relativement faible de ce marché qui s’adresse aux touristes occidentaux, une sous-culture de filles de bar indépendantes qui travaillent rarement en ayant un proxénète et qu’il n’est pas rare de voir se marier avec leurs clients occidentaux, brouillant la frontière entre la drague et le racolage. Dans ses livres, nous rencontrons les familles que ces femmes soutiennent financièrement.

Son narrateur est Sonchai Jitpleecheep est un flic dont la mère était une prostituée et dont le père était un soldat américain pendant la guerre du Vietnam. Un agent de police qui a gardé intact son âme bouddhiste, plus ou moins en dépit du fait que son travail le pousse au face-à-face avec des crimes les plus ignobles et scandaleux. Sonchai est un excellent interprète de cette culture, un croisement entre Descartes et un thaïlandais qui a des flashbacks de voyages en Europe avec sa mère et ses différents clients-amants. « Je me sens encore très thaï, en dépit de mon cheveux couleur de paille et le nez pointu » dit Sonchai dans « Bangkok 8« . Les réflexions fréquentes du narrateur sur le bouddhisme complètent ce mélange culturel.

 

Bangkok 8

burdett 02burdett 03

C’est le code postal du quartier chaud de la mégapole thaïlandaise, un égout à ciel ouvert et un champ de bataille dans lequel opère Sonchai.

Seul policier de Bangkok à ne pas toucher de pots-de-vin, bouddhiste pratiquant, il est chargé d’enquêter sur un meurtre peu banal : Celui d’un marine américain noir retrouvé mort dans une Mercedes blindée aux portières condamnées. En la seule compagnie d’un python et d’une flopée de cobras…

Bangkok Tatoo

burdett 04burdett 05

Bouddhiste pratiquant, mais guidé par une morale bien à lui, Sonchaï Jitpleecheep, flic hors normes connaît la capitale thaïlandaise comme sa poche. Dans un hôtel du 8è District, on découvre le corps atrocement mutilé d’un agent de la CIA. Tout porte à croire que le meurtre a été commis par Chanya, la prostituée vedette du club dont sont propriétaires la mère de Sonchaï et son supérieur, le colonel Vikorn. Alerté par Sonchaï, Vikorn met aussitôt au point un scénario impliquant Al Qaida et les musulmans du sud de la Thaïlande, où la CIA maintient une présence occulte depuis le 11 Septembre. Mais la vérité est tout autre…

Bangkok psycho

burdett 06burdett 07

Au fil de ses tournées dans le 8e District, le quartier chaud de Bangkok, l’inspecteur Sonchaï Jitpleecheep pensait avoir tout vu. Jusqu’à ce qu’il regarde le snuff movie qu’on lui a adressé anonymement.
La victime filmée est Damrong, une prostituée qu’il a aimée jusqu’à l’obsession quatre ans plus tôt, et qui continue de le hanter par-delà la mort. En effet, la nuit venue, l’esprit de Damrong lui rend des visites érotiques, alors que celui-ci essaie désespérément de s’endormir aux côtés de sa compagne enceinte. Pour que la belle Damrong repose en paix et le laisse enfin tranquille, Sonchaï doit mettre la main sur son assassin. Son enquête l’entraîne d’un club privé de Bangkok, dont les membres font tout pour satisfaire leurs fantasmes extrêmes, au fin fond du Cambodge
Thriller vénéneux, ce nouveau volet de la série « Bangkok » offre une plongée dans la Thaïlande d’aujourd’hui, très loin des clichés occidentaux sur les sociétés orientales.

Le parrain de Katmandou

burdett 08burdett 09

L’inspecteur Sonchaï Jitpleecheep est chargé d’enquêter sur un meurtre sanglant commis dans un quartier chaud de Bangkok. Frank Charles, célébrissime réalisateur de Hollywood, a été assassiné de manière barbare : L’homme a été éventré, trépané, et une partie de son cerveau a semble-t-il terminé dans l’estomac de son agresseur.
Même si la résolution de cette affaire spectaculaire pourrait lui valoir une promotion, Sonchaï a d’autres soucis en tête. Voilà des mois qu’il est devenu le conseiller de Vikorn, son patron dans la police et mafieux à ses heures perdues, et qu’il se rend à Katmandou pour acheter de l’héroïne à un lama tibétain charismatique en exil au Népal. Le temps où Sonchaï Jitpleecheep était le seul policier intègre est bel et bien révolu…

Vidéo : Publicité pour le Parrain de Katmandou

A venir Vulture Peak

burdett 10

John Burdett a également participé à Bangkok noir, un recueil collectif de nouvelles policières.

burdett 11

Bonne lecture…! 😉

A lire sur le même thème :

 

Billet littéraire de Dominique : « Le bonheur de Kati » et « Berges hautes, troncs lourds »

Billet littéraire de Dominique : « Citizendog » et « La danse du saule »

Billet littéraire de Dominique : « Une histoire vieille comme la pluie  » et « L’ombre blanche »

 

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

4 Responses to Bangkok vu par un auteur de roman policier : John Burdett

  1. Mélissa (18 comments) says:

    Tu m’intrigues là… Ça rappelle un peu l’effet que Millénium à eu pour Stockholm. Je vais essayer de les trouver!

  2. Éric (6 comments) says:

    Merci Laurent,
    J’ai déjà lu Bangkok 8 et Bangkok ratio, deux excellents livres,
    J’avais entendu parler d’une suite, tes infotmations vont me permettre
    de commander le troisième volume.
    Encore une fois de très bonnes infos

  3. kevin @blog voyage (4 comments) says:

    Eh bien voilà ce que je vais lire durant mon voyage en avion en attendant de débarquer à Bangkok.

  4. Leslie@Voyage Perou (6 comments) says:

    C’est tentant, je vais fouiller pour voir si je trouve un de ces livres par ici!

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2020 All Rights Reserved.