Ayutthaya (14) : Wat Thammikarat, Phra Si Sanphet et Vihara Phra Mongkhon Bophit

Dernière étape de la visite, trois temples au centre de l’île cité et autour du Palais Royal.

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

Wat Si Sanphet

Wat Si Sanphet

Vihara Phra Mongkhon Bophit

Vihara Phra Mongkhon Bophit

Première halte au Wat Thammikarat

La très grande tête de Bouddha (1,80 mètres) qui est exposée au Musée National provient de ce temple. Cette tête est de style U-Thong, la première période d’Ayutthaya de style khmer avec une face carrée. D’après les chroniques des royaumes du Nord, le fils du Roi San Nam Phing, Phraya Thammikarat construisit ce monastère. De ces deux éléments on peut déduire que ce temple est antérieur à la fondation de la ville.

Il est situé à l’Est de la ville près du palais, séparé de celui-ci par une route. Le monastère est orienté à l’Est avec l’arrière face au Palais.

Vidéo :

Le plus important bâtiment est le grand vihara (19 x 53 mètres). C’est là que se trouvait un immense Bouddha dont seule la tête subsiste, une copie est dans la jardin du temple. Les murs sont percés de fentes pour laisser passer la lumière et d’énormes colonnes supportaient le toit. Un mur d’enceinte (33 x 80 mètres) l’entoure.

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

En face du vihara un chedi en forme de cloche, la partie supérieure est tombée. A la base du chedi des stucs de style khmers, un grand nombre de figures de lion (Singh). Ils sont faits de briques et de mortier, et les parties extérieures sont décorées avec des détails sculptés dans le stuc. Ces éléments décoratifs permettent de penser qu’il a été construit sous le règne du Roi Prasat Thong (1630-1655) pendant lequel le style khmer était très populaire. Sur les deux côtés du vihara, deux grandes structures, un vihara et un hall d’ordination, celui-ci ayant été construit au début de l’ère Rattanakossin (à partir de 1782).

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

Au Nord du chedi un vihara abrite une statue de Bouddha couché de 12 mètres de long. Ses plantes de pieds sont couvertes de signes de bonne fortune en mosaïque de verre et de feuilles d’or.

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

Wat Thammikarat

Sa localisation et sa taille montrent l’importance qu’avait ce temple dans la dernière période d’Ayutthaya. Quand le Roi Borommakot mourut en 1758, son fils engagea une bataille pour le trône, et cinq patriarches des importants monastères de la ville se réunirent pour éviter la guerre civile et trouver une sortie pacifique à la crise, le patriarche du Wat Thammikarat faisait partie de ce groupe.

 

En quittant le Wat Tammikarat pour aller au Wat Si Sanphet, vous longerez les ruines du Palais Royal dont il ne reste que les fondations. Même si on peut déambuler au milieu des quelques vestiges, vous pouvez éviter la visite où on a beaucoup de mal à imaginer ce qu’était l’ensemble des bâtiments.

Le Grand Palais

Le Grand Palais

Pour imaginer ce que pouvait être la luxuriance des bâtiments, une réplique du hall Sanphet Maha Prasat à une échelle un peu inférieure a été construite à Ancient City (voir article du 28 juin 2015 : Ancient City : Un condensé du Siam).

Vous arriverez rapidement au Phra Si Sanphet :

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

Le Wat Phra Si Sanphet était le plus important temple de la Cour d’Ayutthaya. C’était la chapelle royale et il était inclus dans l’enceinte du palais, donc aucun moine n’y résidait.  En 1448 le Roi Boramatrailokanat le désigna comme temple royal et lui donna son nom, il déplaça le Palais Royal sur un espace contigu plus au Nord, le long de la rivière Lopburi. Le Wat était utilisé pour les plus importantes cérémonies royales comme les prestations de serments d’allégeance (2 fois par an) et renfermait la plupart des reliques des rois d’Ayutthaya.

Une maquette à l’entrée du site présente la totalité du temple tel qu’il existait.

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

Vidéo :

Dans son centre il y avait 3 grands chedi alternants avec 3 mondop carrés. Pour un seul mondop, celui de l’est, on distingue la forme carrée de la base, on pense que le  toit était de forme pyramidale comme le mondop au Wat Phra Ratana Sasdaram au Grand Palais à Bangkok.

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

A l’extrémité Ouest après le dernier chedi, était un immeuble cruciforme au centre duquel se dressait un chedi où les reliques de Bouddha étaient enchâssées. Les quatre portiques semblent avoir contenu des statues de Bouddha dans différentes positions : debout, assis, couché et marchant.

A l’extrémité Est était le plus important vihara, le vihara Luang érigé en 1499, puisqu’il contenait les cendres de nombreux rois. Dans ce vihara était érigée une statue de Bouddha debout couverte d’or (176 kilogrammes). Cette statue portait le nom de Phra Si Sanphet et était considérée comme la statue la plus importante de la ville. Les lignes de colonnes supportaient les avant-toits du vihara. On distingue en haut des colonnes des restes de décoration en terra cotta représentant des lotus, ces motifs étaient moulés avant d’être fixés en haut des colonnes.

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

Ce vihara se tient entre 2 autres vihara, Phra Lokamat au Nord et Phra Pa Lelai au Sud.

Toutes ces constructions étaient entourées par des chedi et de petits vihara formant un rectangle.

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

Phra Si Sanphet

L’ensemble fut brulé pendant la prise d’Ayutthaya en 1767. Les birmans pillèrent, comme les siamois l’avaient fait a Angkor, et emmenèrent l’or, ne laissant que le noyau de bronze de la statue. Sous la période Rattanakossin, le Roi Rama 1er fit transporter les restes endommagés. Il voulut les restaurer mais comme ils étaient trop sérieusement abimés, il les fit enchâsser un grand chedi au Wat Presachetupon (Wat Pho). Il appela le chedi Phra Si Sanphetdayarn (voir article du 28 janvier 2015 : Wat Pho 5/5 : Les grands chedis, pavillons, jardins…).

Contigu au Wat Si Sanphet, le Vihara Phra Mongkhon Bophit

Le vihara de Phra Mongkhon Bophit abrite une énorme statue de Bouddha, Phra Mongkhon Bophit. Elle reflète l’intensité des croyances religieuses du peuple qui sont inséparables des pratiques sociales et politiques. Elle montre aussi la maîtrise de la technique du bronze, un métal important pendant la période d’Ayutthaya.

Phra Mongkhon Bophit

Phra Mongkhon Bophit

Phra Mongkhon Bophit

Phra Mongkhon Bophit

Phra Mongkhon Bophit

Phra Mongkhon Bophit

Personne ne sait quand ce Bouddha fut fondu ni par qui. Mais on sait qu’il a été déplacé de 200 mètres vers l’Ouest de sa position d’origine, sous le règne du Roi Song Than (1610-1628) et un mondop carré fut construit pour l’abriter. La raison était de libérer un espace à utiliser pour les crémations royales.

Vidéo :

Sous le règne du Roi Sua (1703-1709), le toit du mondop fut frappé par la foudre et il en résulta un incendie. Le toit tomba sur la tête de Bouddha et la cassa. La statue fut réparée et le mondop devint un vihara qui fut restauré de nouveau en 1741 sous le règne de Boromakot (1733-1758). Après la chute d’Ayutthaya en 1767, le vihara fut abandonné et tomba progressivement en ruines.

Le haut de la tête  et un bras furent perdus mais restaurés sous le règne de Rama V. Un nouveau vihara fut construit, c’est celui que l’on voit aujourd’hui.

Phra Mongkhon Bophit

Phra Mongkhon Bophit

Phra Mongkhon Bophit

Phra Mongkhon Bophit

Phra Mongkhon Bophit

Phra Mongkhon Bophit

En 1955, U Nu, premier ministre birman vint visiter la Thaïlande et en particulier Ayutthaya, il présenta ses excuses pour ce que les birmans avaient fait en 1767 et offrit 200.000 bahts pour aider à la reconstruction du toit. En 1990, l’administration provinciale d’Ayutthaya reçu l’autorisation du Département des Beaux-Arts pour recouvrir Phra Mongkhon Bophit de feuilles d’or en commémoration du 60ème anniversaire de la Reine.

 

La visite des sites historiques d’Ayutthaya se termine ici sur l’île. Pour voir l’ensemble des sites présentés il faut prévoir deux bons jours en vélo. Bien sûr un peu moins en moto, ou en tuk-tuk si vous trouvez un chauffeur acceptant de faire ce circuit.

AYUTTHAYA 14 27

Si en cours de ballade vous saturez des sites anciens le prochain article vous présentera deux musées, tous les deux situés sur l’île : le musée du Million de jouets et le Thaï boat Museum.

A lire dans la série Ayutthaya :

Une série sur Ayutthaya : Episode 1

Ayuttthaya (2) : Comment y aller ? Comment s’y déplacer ?

Ayutthaya (3) : Une brève histoire du Royaume

Ayutthaya (4) : Le Wat Phanan Choeng

Ayutthaya (5) : Le Wat Phutthaisawan et le Wat Chai Wattanaram

Ayutthaya (6) : Chedi Si Suriyothai et le Wat Lokaya Sutharam

Ayutthaya (7) : Le Musée National Chao Sam Phraya

Ayutthaya (8) : Wat Maha That

Ayutthaya (9) : Wat Ratchaburana

Ayutthaya (10) : Le Wat Yai Chaimongkhon

Ayutthaya (11) : Les Wat Maheyong, Kudi Dao et Ayotthaya

Ayutthaya (12) : Le Musée National Chan Kasem

Ayutthaya (13) : Wat Na Phra Main et Phu Kha Thong

Ayutthaya (14) : Wat Thammikarat, Phra Si Sanphet et Vihara Phra Mongkhon Bophit

Hors série :

Cérémonie Mondiale du Wai Kru – Muay Thai et Festival Muay Thai au parc historique de Phra Nakhon Si Ayutthaya le 17 mars 2012

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

Posted by at 4 octobre 2015
Filed in category: Découvrir à Ayutthaya, and tagged with: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2018 All Rights Reserved.