Wisit Sasanatieng : Un cinéaste thaïlandais

Wisit Sasanatieng : Cinéaste nouvelle-vague

Wisit Sasanatieng est le réalisateur thaïlandais et scénariste qui a porté le cinéma thaïlandais sur la scène internationale. Son premier long métrage de cinéma « Les Larmes du Tigre Noir » est le premier film thaïlandais à avoir été projeté officiellement en 2001 au Festival de Cannes dans la sélection « Un Certain Regard« , où il a gagné les éloges de la critique pour son utilisation stylisée de tons pastel et la scénographie de la violence ; il a été acheté par de nombreux pays, dont Miramax Films des États-Unis.

Vidéo : Bande annonce de « Les larmes du tigre noir »

Né en 1963 à Bangkok, Wisit a obtenu son diplôme de l’Université des Arts Décoratifs à l’Université Silpakorn. Ayant exercé plusieurs années en tant que directeur commercial, il est entré dans l’industrie cinématographique comme scénariste de la série policière « Dang Bireley et Jeunes Gangsters » en 1997 et le thriller fantastique « Nang Nak » en 1999. Les deux ont réussi au box-office et ont marqué le début d’une « nouvelle vague » du cinéma thaïlandais.

Surnommé le réalisateur thaïlandais «nouvelle vague », Wisit fait son premier film « Les Larmes du Tigre Noir» en 2000. C’est un film à l’ancienne, avec des acteurs aux jeux exubérants et des images superbes aux couleurs pastel, ce qui en fait un hommage au western et au mélodrame romantique. En plus du Festival de Cannes, le film a fait le tour de nombreux festivals et a en plus remporté plusieurs prix dont le Prix «Dragons et Tigres » du meilleur nouveau réalisateur au Festival International du Film de Vancouver en 2000, Meilleure Direction Artistique du Festival International du Film de Gijón en 2001, et un Prix du Jury au Festival international du Film Fantastique de Puchon en 2001.

Ses cinq autres films en tant que réalisateur sont : « Citizen Dog » (2004), une comédie surréaliste colorée et romantique qui remporte le Prix de la Critique en 2006 lors du Festival du Film Asiatique de Deauville, Prix d’Argent pour le film le plus novateur et le Prix de bronze pour le meilleur film asiatique au Festival Fantasia du film en 2006; « The Unseeable » (2006), un conte traditionnel thaïlandais à base de fantômes; « Swasdee Bangkok » (2009), une compilation de neuf courts métrages présentant les différents aspects de la vie en ville, spécialement conçus pour la télévision; « Red Eagle » ( 2010), un super-héros masqué combattant le crime, et un des sketchs de «Camélia», un film de réalisateurs de Corée, du Japon et de Thaïlande qui a été présenté au Festival International du Film de Pusan 2010.

Vidéo : Bande annonce de « Citizen dog »

Vidéo : Bande annonce de « Unseeable »

Vidéo :  Bande annonce de « Red Eagle » en français!!!

En reconnaissance de ses contributions remarquables à l’industrie cinématographique thaïlandaise, Wisit a reçu le Prix de la cinématographie Silpathorn décerné par le Bureau  des Arts Contemporains et de la Culture en 2006.

Wisit travaille actuellement sur son dernier projet de film intitulé « Suriya« , basé sur l’histoire vraie de l’un des boxeurs thaïlandais – Luktung Suriya – dont la vie a été entachée par l’alcool et les femmes. Il espère que son nouveau film sera aussi chaleureusement accueilli par les spectateurs internationaux comme beaucoup de ses productions précédentes…

Vidéo : En bonus une pub amusante réalisée par Wisit

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

Posted by at 17 mai 2012
Filed in category: Célébrités, Cinéma, and tagged with: , , ,

Comments are closed.

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2020 All Rights Reserved.