Les aventures du moine Ananda

Deux romans policiers de Nick Wilgus ayant pour cadre la Thaïlande et le milieu monastique.

NICK WILGUS 02

Nick Wilgus, né en 1964, est américain. C’est un ancien moine franciscain qui vit en Thaïlande, a épousé une thaïlandaise et a comme il le dit « un fils et un chien ». Il a été journaliste pour le grand quotidien anglophone «Bangkok Post», mais souffrant de trouble bipolaire il ne peut pas travailler régulièrement et se consacre à l’écriture de romans. Ila créé le personnage du moine Ananda et a écrit jusqu’à présent trois de ses aventures, dont deux traduites en français. Ce sont de ces deux livres dont je vais vous parler.

Le héros est le moine Ananda, vivant dans le temple Mahanet à Bangkok.

NICK WILGUS 04

Dans le premier roman Meurtre et méditation, l’action se déroule dans ce temple.

NICK WILGUS 08

Cela nous permet de faire la connaissance du moine Ananda, un ancien policier d’abord spécialisé dans les affaires criminelles puis dans les affaires de stupéfiants, entré en religion suite au meurtre de sa femme et de son fils par des mafias dont il avait perturbé l’activité. Dans ce temple il recherche le calme et la tranquillité.

Dans ce temple sont recueillis des jeunes en difficulté qui ont cédé à la folie de Bangkok et aux tentations que la ville offre. Ils vendent leur corps ou participent au trafic de drogue. Dans ce temple les moines les aident à retrouver leur voie et Ananda les aident à méditer pour leur redonner la maîtrise d’eux-mêmes.

Un de ces jeunes est  retrouvé assassiné et l’enquête menée par Ananda montrera que le temple est le centre d’un trafic de drogue, commandité par le bienfaiteur du temple, un policier. Il découvrira également que le temple abrite de faux moines.

Aidé par Jack, un orphelin handicapé de 12 ans, il démêlera les fils de l’intrigue.

Le roman est aussi un prétexte à nous faire découvrir un aspect de la Thaïlande le Bouddhisme, bien éloigné du christianisme. L’auteur nous plonge dans le monde bouddhiste des temples. Chaque chapitre est précédé de citations du Dhammapada, recueil des paroles de Bouddha. Le livre nous décrit au fil de l’intrigue le mode de vie des moines, les pratiques religieuses comme les 227 règles de conduite. Au travers des relations qui s’établissent entre le moine et le jeune handicapé, ce sont aussi les préceptes bouddhistes qui nous sont présentés, la différence entre l’amour et la compassion. Comment Bouddha n’est pas un Dieu, mais un humain exemplaire dont chacun doit s’inspirer pour trouver sa voie et se libérer du cycle des souffrances et donc des désirs non maîtrisés.

C’est aussi une image de la corruption en Thaïlande qui gangrène l’ensemble de la société et en particulier la police.

Un film, en 2011, a été tiré de ce roman.

NICK WILGUS 05

NICK WILGUS 06

NICK WILGUS 07

Vidéo :

Le deuxième roman des aventures du moine Ananda, « Le jardin de l’enfer », se déroule en dehors de Bangkok, mais quand même dans le milieu monastique.

NICK WILGUS 09

Ananda est envoyé par les autorités religieuses, enquêter sur le suicide étrange d’une nonne dans un monastère en province. Ce suicide a eu lieu dans une attraction offerte au public par les moines, le jardin de l’enfer, où sont décrits les tourments qui attendent les «pêcheurs». Cette description m’a fait penser au jardin du temple  de Wang Saen Suk a Bang Saen (voir article du 3 mars 2013 : « Bang Saen 1 : Voyager au calme en Thaïlande« ).

Ce suicide sera suivi d’un autre et d’un meurtre. Ananda découvrira l’assassin de la nonne et des deux moines, ainsi que la cause : un trafic d’enfants, essentiellement des petites filles de 8 à 12 ans, vendues pour être esclaves sexuelles ou domestiques, et couvert par un moine corrompu, sous le regard de la police, paralysée par la crainte des représailles.

Nick Wilgus remet en lumière, comme dans le premier roman, les déviations des moines attirés par les biens de consommation et oubliant le précepte de pauvreté. Mais aussi la corruption de l’ensemble de la société thaïlandaise.

L’ensemble du discours est un peu une redite de celui du premier roman.

 

Un troisième volume des aventures d’Ananda, « Killer Karma », est paru en 2008, mais n’est pas encore traduit en français.

NICK WILGUS 10

Les deux premiers romans sont parus aux Editions Picquier en broché mais sont également publiés en livre de poche.

A lire sur le même thème :

Bangkok vu par un auteur de roman policier : John Burdett

Billet littéraire de Dominique : « Le bonheur de Kati » et « Berges hautes, troncs lourds »

Billet littéraire de Dominique : « Citizendog » et « La danse du saule »

 

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

Posted by at 2 février 2015
Filed in category: Livres, and tagged with: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2019 All Rights Reserved.