Warning: Use of undefined constant wp_cumulus_widget - assumed 'wp_cumulus_widget' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/28/d353886293/htdocs/BlogExpatriation/wp-content/plugins/wp-cumulus/wp-cumulus.php on line 375

Warning: session_start(): Cannot start session when headers already sent in /homepages/28/d353886293/htdocs/BlogExpatriation/wp-content/plugins/captcha-code-authentication/wpCaptcha.php on line 45

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/28/d353886293/htdocs/BlogExpatriation/wp-content/plugins/wp-cumulus/wp-cumulus.php:375) in /homepages/28/d353886293/htdocs/BlogExpatriation/wp-content/plugins/index/index.php on line 54
La maison de Jim Thompson (3/5) : Sa maison musée | Expatriation en Thailande

La maison de Jim Thompson (3/5) : Sa maison musée

Cet article fait suite à la série : « La maison de Jim Thompson (1/5) : Une visite incontournable à Bangkok » et « La maison de Jim Thompson (2/5) : L’homme, sa légende« .

En 1953 Jim Thompson s’était fait construire un simple bungalow sur un terrain loué par des amis, mais sa collection d’antiquités augmentant et sa vie sociale plus intense l’amenèrent à envisager la construction d’une nouvelle maison.

J THOMPSON 3 01

A l’encontre des goûts habituels des thaïlandais des années cinquante qui choisissaient de construire des maisons de style occidental, Jim Thompson choisit de se faire construire une maison thaïe. Mais pas une construction neuve, un assemblage de maisons anciennes qui devait malgré tout répondre à son style de vie.

J THOMPSON 3 02

J THOMPSON 3 03

La maison traditionnelle thaïlandaise du centre de la Thaïlande est généralement construite en teck à partir d’une plate-forme sur piliers autour de laquelle s’articulent une ou deux petites maisons, réservées à la nuit, et des vérandas qui sont les espaces de vie. Ces maisons sont en bois ou en tressage de bambous suivant la fortune du propriétaire. On y accède par une échelle ou un escalier extérieur.

L’espace libre sous la maison protège les habitants des inondations et des animaux sauvages, permet de garder le bétail et d’y faire des petits travaux comme le tissage.

J THOMPSON 3 04

Les toits pentus, rappelant les toits des temples, et leurs avancées, protègent de la pluie et du soleil. Toute la structure est démontable, les différents éléments sont préfabriqués pour être assemblés et fixés à l’aide de chevilles en bois. Les piliers, par conséquent les murs, sont légèrement inclinés vers l’intérieur pour renforcer la structure et donnent une impression de hauteur, comme les fenêtres et portes légèrement trapézoïdales.

Les lambris sculptés qui décorent les encadrements de fenêtres et de portes témoignent par leur plus ou moins grande finesse de la prospérité du propriétaire et sont tournés vers l’extérieur. Les seuils des portes sont surélevés ce qui renforce la structure des murs mais répond également à la tradition de protection contre les mauvais esprits qui ne se déplacent qu’en ligne droite.

Partant de ces éléments Jim Thompson rechercha des maisons anciennes pour les assembler selon un plan correspondant à son style de vie : un escalier intérieur plutôt qu’extérieur, des maisons reliées entre elles, des salles de bains à l’occidentale, et une pièce climatisée, qui sera son bureau.

Les murs extérieurs seraient tournés vers l’intérieur afin de profiter des lambris décorés, les murs extérieurs seraient enduits de créosote rouge, un produit que Jim Thompson avait vu sur d’anciennes maisons, qu’il pensait de production locale mais qui se révéla être importé d’Angleterre depuis plus d’un siècle.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il trouva un terrain avec de grands arbres, au bord du klong et en face du quartier Bangkrua où était la communauté des tisserands. Il acquit les six maisons anciennes à Bangkrua et dans la région d’Ayutthaya, par la suite il fit rajouter une autre maison pour en faire une chambre d’amis.

La terrasse, légèrement en contrebas du salon et donnant sur le klong est pavée de briques du XVIIème siècle provenant d’Ayutthaya, le dallage du hall d’entrée provient d’un palais de Bangkok du XIXème siècle.

La construction de la maison commença en septembre 1958 et s’acheva officiellement le 3 avril 1959.

J THOMPSON 3 06

J THOMPSON 3 07

La maison fut alors bénite par les moines à la date jugée la plus favorable déterminée à partir des cartes astrologiques.

La visite de la maison ne se fait que guider, si la richesse du décor est étonnante il ne faut pas oublier qu’il s’agissait de l’habitation de Jim Thompson et non d’un musée. Le décor n’a pas bougé, seules quelques modifications ont été apportées pour faciliter la visite.

J THOMPSON 3 08

Vidéo :

Vous commencez la visite par l’espace sous la maison. Jim Thompson disposait de cet espace ouvert pour des réceptions et y installa quelques pièces de sa collection : statues, vasques chinoise et des panneaux de bois sculpté chinois dont il s’inspira pour des motifs de tissus de sa création.

J THOMPSON 3 09

J THOMPSON 3 10

Vous entrez par le hall d’entrée aux portes sculptées et dalle de marbre noir et blanc, l’escalier intérieur mène au logement. Les fenêtres de la maison d’origine ont été obstruées pour devenir des niches abritant des statues (utilisation des fenêtres que l’on trouve dans d’autres pièces, en particulier le salon). Les murs sont couverts de grandes tentures peintes venant de temples. Sur la mezzanine du premier étage des statues de dieux hindous et sur un autel de bois sculpté un Bouddha en méditation.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La salle à manger qui ouvre sur le palier est une maison ouverte sur trois côtés, deux tables de jeu portant l’insigne du Roi Chulalongkorn (Rama V) compose la table. Cette pièce comprend une partie de la collection de porcelaine chinoise de Jim Thompson.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une pièce galerie expose d’autres pièces de la collection de porcelaines, en particulier un exceptionnel ensemble de faïences émaillées, fabriquées en Chine pour le marché thaïlandais, les bencharong.

J THOMPSON 3 14

La pièce la plus spectaculaire est bien sur le salon qui ouvre sur la terrasse. On y admire de très belles pièces mais aussi l’harmonie qui s’en dégage, avec les coloris chatoyant des soies qui recouvrent les canapés, fauteuils et lits de repos.

Un couloir fermé par la devanture d’une boutique du quartier chinois de Bangkok mène aux chambres et au bureau de Jim Thompson.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

J THOMPSON 3 15

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le bureau a des fenêtres vitrées du fait de la climatisation, une exceptionnelle statue de Bouddha de style Dvaravati est la pièce maîtresse, mais on y trouve également des céramiques de Sukhothai.

J THOMPSON 3 19

La chambre principale donne sur la terrasse et le klong. Le lit est un ancien lit thaï en teck sculpté, deux très belles statues khmères et une amusante maison à souris apprivoisées.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il est très intéressant de visiter cette maison qui a vraiment été construite comme un lieu de vie et pas comme une galerie d’exposition. Elle montre le gout très sûr de Jim Thompson pour l’art asiatique mais également le souhait qu’il avait de profiter de ses trésors et aussi d’en faire profiter ses amis, avant que, nous-mêmes, puissions jouir du plaisir de les contempler.

Lors de la visite votre guide vous signalera les pièces les plus belles de la collection. Ce sera le sujet du prochain article.

J THOMPSON 2 14

A lire sur d’autres monuments historiques :

La chapelle privée du Roi au Palais Royal de Bangkok

Le temple du Bouddha d’or à Bangkok

Wat Suthat Thepwararam

 

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

Posted by at 11 février 2015
Filed in category: Monuments historiques, Musées, and tagged with: , ,

Comments are closed.

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2021 All Rights Reserved.