Dossier Muay Thaï (4/8) : La légende de Nai Khanomtom

La légende la plus populaire du Muay Thai : Nai Khanomtom.

Au moment de la chute de l’ancienne capitale d’Ayutthaya en 1767, les troupes d’invasion birmane ont emmenés des milliers de Thaïlandais en Birmanie comme prisonniers. Parmi eux se trouvaient un grand nombre de boxeurs thaïlandais.

En 1774, dans la ville birmane de Rangoon, le roi birman Hsinbyushin (connu en thaï comme « le roi Mangra ») a décidé d’organiser sur une période de sept jours et sept nuits un festival religieux en l’honneur des reliques de Bouddha. Les festivités comprenaient de nombreuses formes de divertissement dont la boxe. le roi Hsinbyushin a voulu comparer le Muay Boran à l’art birman Lethwei. Nai Khanomtom a été choisi pour lutter contre le champion birman. Le ring de boxe a été mis en place en face du trône et Nai Khanomtom a fait la traditionnelle danse du Wai Kru pour marquer son respect à ses professeurs et de leurs ancêtres, en dansant autour de son adversaire. Cela a étonné et rendu perplexe le peuple birman, qui pensait que c’était de la magie noire. Lorsque le combat a commencé, Nai Khanomtom a utilisé l’ensemble de ses techniques, des coups de pied, des coudes et des genoux pour tabasser son adversaire jusqu’à ce qu’il s’effondre.

Cependant l’arbitre birman eut dit que le champion birman avait été trop distrait par la danse, et déclara le knock-out non valide. Le roi a ensuite demandé si Nai Khanomtom accepterait de faire ses preuves en battant neuf autres champions birmans. Il a accepté et les a battus, l’un après l’autre sans temps de repos.

Le Roi Mangra a été tellement impressionné qu’il aurait fait remarquer, «Chaque partie de la Thai est béni avec du venin. Même avec ses mains nues, il peut faire tomber neuf ou dix adversaires. Mais son Seigneur était incompétent et a perdu son pays face à l’ennemi. S’il avait été bon, il n’y aurait eu aucun moyen que la ville d’Ayutthaya tombe. « 

Le Roi Mangra a accordée à Nai Khanomtom la liberté avec soit la richesse ou soit deux belles femmes birmanes. Nai Khanomtom a choisi les femmes, disant que l’argent était plus facile à trouver. Il est ensuite rentré au Siam avec ses épouses. D’autres variantes de cette histoire disent qu’il avait réussi à obtenir la libération de ses compatriotes détenus. Son exploit est célébré chaque 17 Mars, comme la Journée nationale du Muay Boran. Une fameuse compétition de Muay Thaï porte son nom.

Aujourd’hui, certains ont attribué à tort la légende de Nai Khanomtom au roi Naresuan, qui a passé sa jeunesse comme otage royal en Birmanie tandis qu’Ayutthaya était un vassal de la Birmanie. Toutefois, Nai Khanomtom et le Roi Naresuan vivaient à près de deux siècles d’intervalle.

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

Posted by at 19 mars 2012
Filed in category: Boxe Thaï, Les Sports, and tagged with: , ,

2 Responses to Dossier Muay Thaï (4/8) : La légende de Nai Khanomtom

  1. Stephan (6 comments) says:

    Si mes souvenirs sont bons, il y a un film qui retrace cette légende?

  2. Dom (4 comments) says:

    Il y a en effet un film thailandais qui porte comme titre « Nai Kanontom », il existe en thai avec des sous titres en anglais et est vendu sur le site http://www.best-muaythai-equipment.com/VDO.html au prix de 600 baths

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2019 All Rights Reserved.