Dossier Muay Thaï (3/8) : « Waï » le salut thaïlandais

Le « Wai », le « Wai Kru » et la cérémonie du « Wai Kru » :

« Wai« , orthographe en phonétique anglo-saxonne doit se prononcer « wa-ii » et s’écrirait « waï » en phonétique française. Ce mot est aussi bien utilisé en tant que nom désignant le salut qu’en tant que verbe pour saluer.

« Wai Kru« , orthographe en phonétique anglo-saxonne doit se prononcer « wa-ii krou ». « Kru » désignant l’enseignant, « Wai kru » se traduira par « saluer le(s) enseignant(s)« .

La toute première cérémonie officielle de Wai Kru a eu lieu au National Stadium de Bangkok en 1994, présidée par le général Prem Tinsulanon (Premier Ministre du 3 Mars 1980 au 4 Aout 1988),  membre du Conseil privé du roi et aussi un des principaux conseillers d’État en Thaïlande. Il a été tellement impressionné qu’il a suggéré qu’une telle cérémonie devait être préservée et organisée de la même façon chaque année pour la postérité, pour le bénéfice de tous les peuples du monde entier, qui s’intéressent à la culture thaïlandaise traditionnelle et aux arts.

Le « Wai » :

Une des traditions thaïe est le « Wai », il est utilisé à différentes occasions. Telles que : – le salut en rencontrant des personnes comme les enseignants de Muay Thai ou d’autres étudiants. Il peut également être utilisé comme une façon de dire adieu ou au revoir. Cela se fait avec les paumes jointes et placées entre la poitrine et la tête, la tête légèrement inclinée. En outre, le « Wai » peut être utilisé pour présenter des excuses.

En Thaïlande il s’agit d’un signe de reconnaissance sociale important qui renforce à la fois la structure sociale et le dogme religieux. Il s’agit de la déclaration d’un rang dans la hiérarchie sociale. Par exemple, en règle générale, une personne plus jeune «wai » une personne âgée, une personne de classe sociale inférieure « wai » une personne de classe supérieure. Un moine ne saluera jamais un laïc par un « Wai ». Tous les « MuayThai Kru » ne doivent pas oublier de souligner l’importance du « Wai » à leurs stagiaires pendant les cours de « Muay Thai ».

Vidéo : les différents « Wai »

« Wai Kru » -> rendre hommage aux Enseignants :

«Kru» est un mot thaï qui signifie la personne qui enseigne ou transmet des connaissances aux élèves. Les « Kru » sont très respectés dans la société thaïlandaise. Ils représentent la pratique des normes morale élevées dans leur mode de vie. Ils ont l’image de se consacrer à l’accomplissement de leur engagement jusqu’à ce que leurs élèves parviennent à la connaissance. Un « Kru » qui développe ces qualités est généralement récompensé par le respect de tous et une augmentation du nombre d’étudiants désireux de se soumettre à sa direction.

Pour montrer leur appréciation sincère pour la persévérance, le dévouement et la générosité dans l’enseignement, les élèves en retour se soumettront docilement et respectueusement à l’instruction et aux conseils de leur enseignant, le serviront avec diligence, et obéiront aux règles et règlements établis par lui (ou elle), de sorte que l’enseignant puisse transmettre les connaissances dans son domaine particulier avec leur étroite collaboration, rapidement, correctement et à bon escient.

Le « Wai Kru » est une démonstration de respect de l’élève et de sa gratitude envers son maître dans la soumission à l’enseignement et à la formation. « Wai Kru » est traditionnellement pratiqué par les Thaïlandais de diverses professions et des arts : Les danseurs, les combattants épée, les musiciens, ainsi que les étudiants universitaires, et bien sûr les boxeurs du « Muay Thai » ne font pas exception. La démonstration de « Wai Kru » n’implique pas seulement le respect à l’enseignant actuel, mais rend aussi hommage à tous les enseignants de la discipline.

Vidéo : Wai kru dans le Muay thaï

La cérémonie du Wai Kru :

Les Thaïlandais tiennent toujours les cérémonies du Wai Kru un jeudi, qui est censé être le jour de l’enseignant. Ce jour-là, les élèves présentent certaines offrandes, habituellement fleurs, argent, tissu, etc., à la personne qui les a acceptés comme élève. Les élèves font la promesse d’étudier sérieusement et patiemment, de respecter et de se comporter dignement avec leurs camarades et d’utiliser les connaissances acquises correctement.

Dans la pratique du Muay Thaï, le Wai Kru initial est appelé – Kheun Kru (la cérémonie initiale de reconnaissance à l’égard de l’enseignant). Par la suite, les élèves rendent hommage à leurs enseignants rituellement chaque année, ce qui est appelé «Yohk Kru». Mais chaque fois que les élèves ont l’intention d’utiliser les savoirs qui leur ont été enseignés, ils doivent exprimer par le respect à leur Maître; cette action est appelée Wai Kru ou Bucha (pour rendre hommage à un enseignant). Vous observerez facilement cette pratique dans les centres de massage thaï digne de ce nom, notamment au Wat Pho. Le Masseur salue une photo de son Maitre avant de vous masser.

La cérémonie « Wai Muay Thai Kru » :

Conformément à la tradition thaïlandaise, la place qui a été choisie pour la cérémonie du Wai Kru doit être soigneusement arrangée avec l’équipement du Muay Thai disposé de chaque côté. Habituellement, une statue du Bouddha est placée dans un emplacement central en tant que principal centre d’attention. Fleurs blanches, bâtons d’encens et bougies sont normalement mis à cet endroit comme objets nécessaires à la cérémonie. Sont disposés également un bol pour l’eau bénite et des poudre parfumées pour le traditionnel marquage du matériel de boxe.

La cérémonie commence habituellement comme suit : les stagiaires de Muay Thai (les combattants) entreront en faisant révérence au lieu même en apportant avec eux 5 bâtons d’encens, de fleurs blanches, une bougie de cire blanche et quelques pièces de monnaie qui seront remis à des moines. Ils doivent ensuite s’asseoir sur le plancher dans la position du lotus, en rangées face à leurs Kru Muay Thai, en silence en pensant à lui pendant environ 1 minute.

La cérémonie du Wai Kru proprement dite commence alors. Tous les stagiaires doivent alors se pencher en avant et effectuer 3 prosternations en signe de respect. Leur enseignant dira des prières en faisant l’éloge des vertus du Bouddha, Dhamma et Sangha.

À ce moment tous les cierges allumés et les bâtons d’encens sont regroupés. Après quoi, tous les stagiaires exécutent habituellement 3 prosternations de plus vers leurs maîtres puis s’agenouillent, assis dans la position du lotus avec leurs mains jointes dans la traditionnelle  position « Wai ». L’enseignant conduit les stagiaires pour le chant des prières bouddhistes.

L’enseignant trempe l’index de sa main droite dans le récipient qui contient la poudre parfumée humidifiée et en tamponne l’équipement de Muay Thaï.

L’enseignant couronne la tête des stagiaires avec la poudre humide tout en disant « Namo Buddhaya», qui signifie à peu près – «une bénédiction du Bouddha ». Conformément à la tradition les stagiaires peuvent prendre une partie de la cire des bougies et s’en garnit les cheveux, ce qui est censé porter chance.

Le serment utilisée dans la cérémonie du Wai Kru :

Bien qu’il puisse y avoir quelques légères différences dans la cérémonie en ce qui concerne l’ordre des rituels et des prières bouddhistes qui sont utilisés, ces conditions sont celles qui sont les plus couramment utilisés Lors de la cérémonie Wai Kru, chacun des stagiaires répètera le «Serment de la vieillesse» en rendant hommage aux maîtres et grands maîtres du Muay Thai. Après avoir cité les maitres du Muay Thaï il déclare :

«Je jure par ce serment de devenir leur élève et sincèrement promets de respecter les règles et règlements, et de servir fidèlement mon professeur. Je vais essayer de préserver toutes les connaissances, les compétences et toutes les règles et pratiques traditionnelles que je vais apprendre».

«En outre, une fois que je serai formé par mon Maître, je vais continuer à prendre modèle sur lui. Je promets sincèrement de ne pas être irrespectueux envers mon Maître, insulter, traiter avec mépris, ni prendre ma revanche sur mon Maître, ou sur les étudiants de mon Maître».

Le Wai Kru avant le combat :

Le boxeur fera toujours précéder le combat par le Wai Kru, cette tradition est encore pratiquée de nos jours. Cette cérémonie est habituellement réalisée sur la musique entraînante de cornemuses thaïes et de tambours, et avec le Ram Muay (le mouvement de la boxe).

Le processus de Wai Kru lui permet aussi aux boxeurs de se donner le temps pour se concentrer et réviser ce qu’ils ont appris. Cela leur permet aussi d’afficher la nature de leurs armes et le degré élevé de leurs habiletés. Les marches, les mouvements et l’utilisation de ses armes sont conçues pour échauffer les muscles du corps, sonder le terrain de jeu et son concurrent avant de se battre. Avant la lutte, la musique contribue à stimuler les combattants, réveiller leurs esprits jusqu’à ce qu’ils soient prêt à affronter leur adversaire sur le ring pour un combat viril.

Vidéo : Wai Kru s’apprend très jeune

Vidéo : Wai Kru / Ram Muay Danse

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

Posted by at 18 mars 2012
Filed in category: Boxe Thaï, En vrac, and tagged with: , ,

7 Responses to Dossier Muay Thaï (3/8) : « Waï » le salut thaïlandais

  1. Cela me rappelle beaucoup les formes de politesses et de salut au Japon. Notamment avec le fait de s’incliner. Et ces formes sont aussi très utilisés et codifiées dans le domaine sportif, notamment en ce qui concerne les Sumo

    • laurent.bkk (104 comments) says:

      Oui c’est typiquement asiatique, même si la forme change, le fond reste le même : Savoir présenter ses respects.

  2. Nad' (5 comments) says:

    Cette façon de saluer est très gracieuse!

  3. Tanned | Conseils aux voyageurs (3 comments) says:

    Je me souviens lors des combat de muay thaï les thaïlandais saluait toujours le public et aussi le ciel!

  4. Stephan (6 comments) says:

    Si j’ai bien compris, c’est surtout leur Maître qu’ils saluent? C’est amusant de voir qu’un sport aussi violent puisse en même temps être aussi gracieux et presque paisible avant le match avec ce wai!

  5. laurent.bkk (104 comments) says:

    Le Waï a effectivement plusieurs signification, mais n’oublions pas que cela permet aux combattants de se concentrer avant l’affrontement, et aussi d’impressionner l’adversaire. Mais c’est à double tranchant…!

  6. laurent.bkk (104 comments) says:

    Bienvenue sur le blog Alouette. Content que tu apprécies!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code