La Thaïlande pour les Newbies (partie 1)

NewbieEnThailandeLa Thaïlande pour les Newbies : Aller en Thaïlande

Je ne pensai pas un jour à devoir écrire cet article, mais fin novembre il m’est arrivé une anecdote que je vais d’abord vous raconter, avant de donner ces conseils de première nécessité. Il va de soi que les conseils que je vais promulguer ne concernent pas les habitués de la Thaïlande, ainsi que ceux qui sont coutumiers des voyages (routards…), cependant l’histoire que je vais narrer, devrait vous amuser!

Un Newbie en Thaïlande

Mardi 27 novembre 2012, alors que j’étais déjà profondément endormi, mon téléphone retentit vers 23h30.

MauvaisReveil

 

Un ami proche (je l’appellerai Jean pour l’anecdote), vivant en France, dont la notion du décalage horaire ne l’avait pas effleuré (Grrrr) m’appelle pour m’avertir qu’une de ses connaissances, un livreur de pizza que j’aurais connu 8 ans auparavant (j’en avais pas trop le souvenir, surtout à cette heure de la nuit), arriverait le lendemain (mercredi 28 novembre) à Bangkok.

Cette connaissance, appelons le « Seb » pour la suite de l’histoire, doit débarquer en Thaïlande pour la première fois, seul, et son niveau d’anglais est plus que rudimentaire. Mon ami français lui a communiqué mon numéro de téléphone dans l’éventualité où il aurait un problème, histoire d’avoir un contact sur place.

Hormis m’avoir réveillé, je ne vois pas d’objections, il me semble naturel de pouvoir rendre service à un ami d’un ami, s’il devait être dans la « panade » aussi loin de la France. Je me rendors !

Mercredi matin je me réveille, et constate que Seb m’avait envoyé au cours de la nuit un SMS m’indiquant qu’il était en escale à Dubaï, et arriverait ce jour même à Bangkok vers 13h.

« Bien », pensais-je, « mais que ce soit mon ami en France ou Seb, il aurait été utile qu’ils me disent dans quel hôtel, il comptait s’installer à Bangkok ». De toute façon, je n’ai qu’à attendre son coup de fil, s’il devait avoir des problèmes.

Vous commencez à la sentir ma prémonition ???

13h30 le téléphone sonne, c’est Seb :

Seb : « Bonjour Laurent, je suis l’ami de Jean, je viens d’arriver à Bangkok »

Moi : «Bonjour Seb, tu descends à quel hôtel ? »

Seb : « Heu, je n’ai pas réservé d’hôtel… »

Moi : « ??? Et tu comptes faire comment pour en prendre un ? »

Seb : « Bin je comptais dire à un chauffeur de taxi « center town hotel », d’ailleurs il y en a un qui m’a accosté. Il m’a proposé 1200 Bahts pour le trajet, mais je ne sais pas combien ça représente en euros ? »

Ho la la, encore un qui a sentit le pigeon à plein nez !

Moi : « Seb, Bangkok c’est 15 fois plus grand que Paris ! Il n’y a pas 1 centre ville mais des centres ville !!! Un taxi à 1200 Bahts la course pour aller au centre ville, c’est une limousine que tu as choisi ??? Ah ah ah, ne bouges pas, je prends un taxi, et je viens te récupérer à l’aéroport ! »

SuvarnabhumiBkk

Arrivé à Suvarnabhumi, je me mets en quête de le retrouver. Tout compte fait c’est assez rapide, il me reconnait, heureusement !

Après lui avoir fait un rapide briefing sur Bangkok, sa taille, les centres ville, l’indénombrable quantité d’hôtels, il finit par comprendre qu’un chauffeur de taxi aurait pu le mener n’importe où en ville, et lui faire prendre un palace à 400€ la nuit… !

CityLine

Nous prenons la direction de l’Airlink, et lui propose un hôtel (Le Pinnacle Lumpini) près de la station de métro Lumpini. Ainsi il serait correctement positionné pour découvrir le Boxing Stadium puisqu’il désirait voir des matchs de boxe thaïe.

LumpineeBoxingStadium

Lorsque je venais en touriste, je descendais justement à cet hôtel car il offrait un bon rapport qualité prix tout en étant idéalement situé près d’une station de métro. Par contre l’inconvénient était que les tarifs de cet hôtel s’avèrent être extrêmement intéressant si on passe par une centrale de réservation (compter 24€ petit déjeuner inclus), et malheureusement plus élevé (environ 40€) si on se pointe directement à la réception sans réservation !

On avisera une fois sur place !

MakasanStation

Dans le City Line qui nous mène à Makasan, la conversation se poursuit…

Seb : « … En plus je ne sais pas comment je vais faire, je n’ai pas mon billet retour ! »

Moi : « Pardon ???? »

En fait il m’explique qu’à l’enregistrement au départ de Nice, l’employée lui a pris la réservation qu’il avait imprimé, et lui avait remis sa carte d’embarquement.

Moi : « Alors c’est pas grave, tu as effectivement un billet aller retour, il te suffit de consulter ta boite mail, et de réimprimer ta réservation. Il doit bien y avoir un ordinateur en libre service à l’hôtel avec une imprimante. Au pire, on ira dans un cyber café. »

Seb : « Bin je ne connais pas le mot de passe de ma boite mail, quand je me connecte sur internet sur mon ordi, ça l’ouvre directement… »

Ah ah ah, c’est la totale ! Et bien entendu il n’a pas amené avec lui son ordinateur ! Bon chaque chose en son temps.

Petchaburi

A Makasan nous rejoignons la station de métro Petchaburi, direction Lumpini. Tout en marchant vers l’hôtel, je me rappelle que l’on m’avait parlé d’un autre hôtel (le Malaysia) vraiment pas cher. Il n’est pas enregistré dans les centrales de réservation, mais ça vaut le coup, tout compte fait de tenter notre chance.

MalaysiaHotel

Bingo, il y a des chambres de libre à 900 Bahts (22,5€).

J’ai appris entre temps que Seb avait un budget serré, s’étant basé sur les dires d’amis en France qui lui présentaient  la Thaïlande comme étant un pays où on peut se loger pour moins de 10€ par jour et manger dans la rue pour 2,5€. Certes c’est vrai, mais pas à Bangkok ni dans les grands spots du Royaume, ou alors il faut être un routard organisé !

Assez d’émotions pour cette première journée, nous terminons avec quelques uns de mes amis dans un restaurant, ce qui lui permet d’obtenir de nombreuses informations sur la vie au Pays du Sourire.

Jeudi 29 novembre, je reçois un sms de Seb, qui m’annonce qu’il doit rentrer en urgence en France… ! Je n’en connais pas encore la raison, mais sachant qu’il n’a plus la copie de sa réservation de vol, je pars le rejoindre à son hôtel.

Dépité il m’explique qu’un de ses parents a été hospitalisé en urgence la veille. N’arrivant plus à joindre qui que ce soit en France (réseau téléphonique saturé, ça arrive) il a décidé de rentrer au plus vite.

Il faut donc d’abord trouver un moyen de récupérer le double de sa réservation, et espérer qu’il n’ait pas un billet d’avion « non échangeable, non remboursable »… ! Je vérifie son dernier ticket d’embarquement. C’était avec la compagnie Emirates, ça tombe bien, ils ont des bureaux à Bangkok.

Emirates

En insistant un peu sur les documents qu’il pouvait avoir, il s’avère qu’il avait conservé le sms que la compagnie aérienne lui avait envoyé, et, oh miracle, où figurait son numéro de réservation ! Ouf sauvé !

Nous voilà parti sur Asoke, avenue où se trouvent les bureaux d’Emirates. Sur place on nous annonce qu’il pouvait changer la date du vol de départ moyennant des frais. S’il restait moins d’une semaine en Thaïlande il devait débourser 470€, et seulement 200€ s’il changeait son billet d’avion pour une date de vol retour au-delà d’une semaine de séjour.

Les montants des frais annoncés, raisonnent Seb, qui décide de pouvoir attendre 24 heures avant de changer son billet d’avion, histoire d’obtenir plus de nouvelles de France avant de prendre une telle décision.

Je profite d’être dans les locaux de la compagnie pour leur demander de bien vouloir lui réimprimer sa réservation, histoire qu’il sache quand même la date et l’heure officielle du vol retour qu’il a initialement acheté.

Vendredi 30 novembre, je retrouve Seb à nouveau à son hôtel pour connaitre sa décision. Ouf, les nouvelles sont bonnes, l’hospitalisation d’un de ses parents n’était qu’une alerte, rien de grave, il peut continuer son séjour en Thaïlande.

Avant de l’amener faire du shopping dans les centres commerciaux (à sa demande), je profite d’ordinateurs en libre service dans son hôtel pour lui faire prendre la réservation de son prochain hôtel à Pattaya (c’est là qu’il désire se rendre !) et lui fait prépayer directement à l’accueil de son hôtel à Bangkok le taxi pour le lendemain.

Pattaya

Seb m’explique qu’il n’avait pas osé faire de réservation depuis la France, car il était préoccupé par le fait de devoir payer par internet et voir les coordonnées de sa carte bancaire être utilisée frauduleusement… Je renonce à lui faire un cours sur la sécurisation des moyens de paiement électronique, sur « https://…. » etc etc…

Bien, tout est réservé pour la suite de son séjour ! En espérant que je ne reçoive pas un nouvel sms « A l’aide… ! » 555+

Conseils pour venir en Thaïlande

  • Les billets d’avion : Réservez votre vol pour Bangkok avec un voyagiste tel qu’Expedia vous offrant la sécurisation de votre moyen de paiement avec l’affichage du protocole « https ».

SecurisationMoyenPaiement

Pour ne pas vous retrouver dans la même situation que Seb, pensez à imprimer deux exemplaires de votre réservation !

  • Le premier hôtel à Bangkok : Impératif et surtout s’il s’agit d’un premier séjour en Thaïlande, réservez votre hôtel à Bangkok pour le nombre de jours que vous avez décidé de résider dans la capitale. Choisissez un hôtel près d’une station de métro afin de faciliter vos déplacements. Que vous passiez par une centrale de réservation ou pas, choisissez un hôtel ayant de préférence son propre site web sur lequel vous pouvez trouver la page indiquant ses coordonnées en thaï à donner à votre chauffeur de taxi.

NB : Le voyagiste dont je parlais précédemment (Expedia) vous propose aussi la réservation partielle sur votre séjour de votre hôtel. Il vous est donc possible d’y réserver votre hôtel uniquement pour les premiers jours à Bangkok. A titre d’information, il propose aussi l’hôtel dont je vous parlais dans l’anecdote : Le Pinnacle Lumpini.

  • Achetez à l’aéroport ou dans un 7/Eleven un carte sim thaïlandaise afin de profiter des tarifs extrêmement bas de la téléphonie dans le Royaume, même lorsqu’il s’agit d’appeler le France.

 

A suivre :

La Thaïlande pour les Newbies : Faire et ne pas faire

 

Réagissez : Vous est-il arrivé une anecdote originale lors de votre premier séjour en Thaïlande?

A lire sur le même thème :

Arrival et Departure Card

Les visas touristiques en Thaïlande

Votre arrivée à Bangkok à l’aéroport Suvarnabhumi

 

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance :

Posted by at 13 décembre 2012
Filed in category: Voyage, and tagged with: , , ,

8 Responses to La Thaïlande pour les Newbies (partie 1)

  1. Kevin @vivre à Bangkok (9 comments) says:

    Salut Laurent,

    Sympa cette anecdote. Seb avait il organisé un minimum son voyage car on a l’impression qu’il est partit sur un coup déteste sans rien préparer?

    Bonne chance à lui en tout cas.

    Je suis de retour à Bangkok samedi dans la soirée. On se croise avant mon retour en France mardi?

    Kevin

  2. amoureux de la thailande (15 comments) says:

    Excellente anecdote !! on se marre à te lire 🙂 mais bon, cela fait froid dans le dos ^^

  3. Enza@Blog du Vietnam (2 comments) says:

    Un voyage plein de leçons pour Seb et bien sur pour les Newbies !!! J’espère qu’il pourra profiter au maximum son next trip à Thaïlande :D.

  4. toobi (1 comments) says:

    je me rapellerais moi aussi de mon premier sejour en thailande, par une anecdocte locasse aussi mais qui m’a foutu un peu la trouille …. je m’etais equipé pour ce premier voyage de vetement approprié pour ce pays au climat chaud et malheureusement je n ai verifier toute les etiquettes des ces derniers, et lor de ma visite dans un grand supermarché de bangkok le premier jour j ai fait retentir tout les alarmes de toute les boutiques de se super marché
    et a chaque passage je voyais les vigiles tourné la téte de l autre coté pour ne pas me regarder , c’est vrai qu’etant touriste on ne pille jamais les magasins car nous avons un pouvoir d achat bien superieur au leur, mais j en menait pas large, au bout de la dixieme alarme je suis allé voir un vigile pour lui expliquer avec mon mauvais anglais qu il y avait un probleme sur moi mais je ne savait pas lequel, il m a gentiment expliqué que j etais etranger et donc surement pas un voleur c’est pour cela quil ne me fouilais pas ….
    en retournant a l hotel j ai verifier et toute les etiquettes magnetiques anti vol etaient restée cousue sur mes vetements neufs, dieu merci ca ne l a jamais refait… car maintenant ca au moins je verifie avant de partir …..
    bientot pour ma 4e fois a bkk, j attends avec impatience car c’est vraiment le pays du sourrire

  5. Trace Ta Route (1 comments) says:

    Ouhlala ça fait peur !
    Même en étant newby on peut tout de même préparer son voyage un minimum, c’est pas les blogs/sites/forums qui manquent 😉
    Bonne chance à lui pour la suite…
    J’ai bien ri en tout cas 🙂

Répondre à Trace Ta Route Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Expatriation en Thailande.
Theme design by Themesanyar. Powered by WordPress. Copyright © 2019 All Rights Reserved.